Convertir les flottes à l’électricité, un défi colossal dit l’ATRI

L’American Transportation Research Institute (ATRI) s’est récemment penché sur les défis associés à l’électrification des flottes de camions du pays. Son rapport, qui vient d’être publié, fait une analyse exhaustive des obstacles à franchir avant que l’électrification des transports devienne une réalité concrète.

La borne de recharge, un investissement indispensable et coûteux dans le processus d’électrification. (Photo: John G. Smith)

Découpé en trois parties, le rapport pointe l’offre et la demande en électricité, la production de batteries électriques et les exigences en stations de recharge de l’industrie du camionnage.

« Le premier problème, dit l’ATRI, est de fournir l’électricité à toutes les flottes. Or, le transport routier longue distance s’accaparerait de 10% de tout l’électricité produite… aujourd’hui. Avec un parc automobile entièrement électrique, c’est un 40% d’électricité supplémentaire qui sera requis. Ce qui veut dire que certains États devront augmenter leur production dans une mesure pouvant atteindre 60% afin de pouvoir répondre à cette demande ».

Des investissements colossaux à prévoir

Ça c’est la demande de base. Ensuite, il y a les ressources minérales à trouver et à transformer. Où trouver les tonnes de lithium, de nickel, de graphite et de cobalt pour fabriquer les batteries? Pour le marché étasunien seulement et selon la disponibilité de chaque matériau, le rapport indique qu’il faudra entre 6,3 et 34,9 années de la production mondiale actuelle. « Cela équivaut à 8,4 à 64,4 % des réserves mondiales pour le seul parc automobile américain. »

L’autre problème, les bornes de recharge des camions au long cours, implique le manque actuel d’espaces de stationnement pour les camions. L’électrification exigera plus de bornes qu’il y a de créneaux de stationnement existants à ce jour. À 112 000$ l’unité à construire et installer, l’investissement avoisinera les 35 milliards de dollars US.

« La recherche de l’ATRI démontre que l’électrification des véhicules aux États-Unis sera une tâche colossale qui va bien au-delà de l’industrie du camionnage, déclare Srikanth Padmanabhan, président de la division Engine Business de Cummins Inc cité dans le rapport. Les services publics, les installations de stationnement des camions et la chaîne d’approvisionnement de la production de véhicules sont essentiels pour relever les défis identifiés dans cette recherche. Ainsi, le marché aura besoin d’une variété de solutions de décarbonation et d’autres technologies de groupe motopropulseur en plus de la batterie électrique. »

Rédacteur professionnel depuis plus de 15 ans, Christian possède une expérience considérable à titre de journaliste spécialisé en transport, notamment à titre de directeur de la rédaction de L'Écho du transport, magazine aujourd'hui disparu, et de Transport durable magazine.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*