COVID-19: les héros de la route – Mathieu Audet

0

Mathieu Audet est maître chauffeur pour le Groupe Guilbault. En temps normal, il transporte un peu de tout – des biscuits, de la peinture et même des motos. «Mais ces jours-ci, on transporte surtout des médicaments, de la nourriture et des biens essentiels pour que les usines continuent de fonctionner», explique-t-il.

Mathieu travaille surtout en Montérégie. Contrairement à plusieurs de ses collègues, il a la chance de pouvoir rentrer chez lui chaque soir. Lui et sa femme, qui travaille dans un hôpital, peuvent compter sur la sœur de cette dernière pour prendre soin de leurs deux petites filles, âgées de deux et cinq ans.

«On sent bien que c’est la crise en ce moment, la détresse commence à se faire sentir», a-t-il dit, ajoutant que les clients sont plus stressés et moins courtois que par le passé. «Souvent, on ne peut plus utiliser leurs toilettes et on ne peut plus se laver les mains.»

Selon Mathieu, la situation actuelle aura d’énormes répercussions économiques. Il connaît plusieurs clients depuis très longtemps, avec qui il a développé des liens au cours des années. Il en a vu certains pleurer devant lui, sachant que leur usine ne survivra pas et qu’elle fonctionne sur du temps emprunté.

Il y a tout de même un peu de positif à travers tout cela. «Les interactions avec les automobilistes sont beaucoup mieux qu’avant», poursuit-il. «Les gens se rendent compte que le camionnage n’est pas une nuisance et ils sont plus courtois avec nous. J’ai eu droit à beaucoup de high five, de pouces en l’air, d’encouragements…  Ça change complètement la donne et on se sent apprécié pour le travail qu’on fait. Peut-être que le métier va devenir un peu plus agréable quand tout ça va être terminé.»

Enfin, Mathieu tient à souligner la manière dont Éric Gignac, président du Groupe Guilbault, gère la situation. «L’entreprise assure beaucoup et les employés sont au courant de tous les développements», conclut-il. «Les choses sont bien expliquées et toutes les bonnes mesures ont été prises. Je sais que les choses sont différentes dans certaines compagnies.»

Partager.

Laisser une réponse