COVID-19: les héros de la route – Serge Lapierre

Serge Lapierre transporte des produits pharmaceutiques aux États-Unis pour la compagnie ontarienne Sharp Transportation.  Nous lui avons parlé en début de semaine alors qu’il roulait en direction de Cambridge avant de partir pour le Tennessee et l’Oklahoma. Il se rendra ensuite au Texas pour y prendre sa pause obligatoire de 36 heures et récupérer un chargement de retour. Il sera parti près de deux semaines.

«J’ai tout ce qu’il faut dans mon camion, sauf une douche et une toilette», dit-il, précisant qu’il a suffisamment de nourriture pour manger convenablement durant la totalité de son voyage. «Même si tout ferme, je ne suis pas mal pris!»

Serge Lapierre. Photo tirée de Facebook.

Son fils ambulancier lui a même donné quelques trucs pour se protéger du virus lorsqu’il est sur la route. Par exemple, porter des gants pour manipuler son passeport et les bordereaux d’expédition. «C’est sûr que le douanier porte des gants, mais on ne sait pas ce qu’il a touché avant de prendre votre passeport, alors on devrait toujours porter des gants quand on le reprend», prévient M. Lapierre, ajoutant que son fils lui a montré la bonne façon d’enlever des gants. «Ensuite, les documents s’en vont en quarantaine pour 72 heures dans le coffre à gants.»

Il souligne aussi l’importance de rester concentré à ne pas se toucher le visage, autant que possible, alors que les gens se touchent le visage en moyenne une fois par minute. Enfin, il suggère de limiter les transactions en argent comptant et d’utiliser son propre crayon quand vient le temps de signer des documents.

«Si on se protège comme il faut, on est les personnes les moins dangereuses de la planète», a-t-il dit en parlant des camionneurs. «On ne voit jamais personne. Tout le social se fait avec le téléphone aujourd’hui. Avant c’était le CB mais plus personne ne l’utilise.»

L’un des principaux changements que M. Lapierre a constaté au cours des derniers jours, c’est l’attitude des automobilistes sur l’autoroute. Pour la première fois de sa longue carrière, il s’est fait klaxonner pour autre chose que des bêtises. «Quand je me suis retourné, j’ai pu lire thank you sur les lèvres de la madame et ça m’a fait vraiment plaisir», a-t-il dit. «Une autre chose qui a changé, c’est que j’ai l’impression de partir à la guerre quand je prépare ma valise!»

M. Lapierre garde donc le moral malgré la situation. Il croit cependant que les chargements non essentiels ne pourront bientôt plus transiter entre le Canada et les États-Unis, ce qui viendra perturber davantage la chaîne d’approvisionnement.

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*