COVID-19 : Moins de papier manipulé à la frontière canadienne

Avatar

Afin de limiter les contacts des agents et camionneurs avec des documents papier en ces temps de pandémie, l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) incite à une utilisation accrue du télécopieur et du courriel pour la transmission de ceux-ci.

D’abord instituée dans certaines grandes régions seulement, la méthode se généralise dans les ports et postes frontaliers routiers, indique Louis-Carl Brissette Lesage, porte-parole de l’ASFC. « Cette procédure est pour tous les types de points d’entrées », dit-il en réponse aux questions de Transport Routier.

L’Association du camionnage du Québec précise d’autre part que les utilisateurs commerciaux sont encouragés à communiquer avec leur bureau local de l’ASFC pour déterminer leur état de préparation et la meilleure méthode actuellement disponible.

Les transporteurs doivent obtenir une confirmation du bureau local avant d’envoyer des documents par courriel. Veuillez consulter l’annexe A en cliquant ici pour plus de détails et noter les mises à jour en rouge et les images mises à jour des timbres électroniques de l’Agence des services frontaliers.

À moins que des changements ne soient annoncés aux procédures de dédouanement ou à l’admissibilité des marchandises, les importateurs ne doivent pas supposer qu’un changement a été effectué ou qu’une confirmation est requise.

Si vous avez des questions supplémentaires concernant ces nouvelles procédures, veuillez appeler les numéros de contact suivants :

  • Ligne du Service d’information sur la frontière : Au Canada (sans frais): 1-800-461-9999
  • À l’extérieur du Canada (des frais d’interurbain s’appliquent): 1-204-983-3500

Contenu provenant en partie de l’ACQ et de l’ACC

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*