Daimler Trucks North America lance un programme de pièces imprimées en 3D

0

Au cours des prochaines semaines, dans le cadre d’un programme pilote, Daimler Trucks North America (DTNA) fera sa première livraison à ses clients de pièces en plastique produites à l’aide de technologies d’impression 3D. En tant que joueur important du marché et pionnier des technologies émergentes, le fabricant de camions est confiant que ces nouvelles technologies joueront bientôt un rôle important dans l’industrie. Plus important encore, DTNA considère l’impression 3D comme une occasion de mieux servir ses clients, en particulier ceux qui ont besoin de pièces difficiles à trouver par le biais des chaînes d’approvisionnement traditionnelles, comme dans le cas de camions plus anciens ou de pièces à demande très faible ou intermittente. Au cours de cette phase pilote, DTNA distribuera une quantité contrôlée de pièces imprimées en 3D et invitera les clients et les techniciens qui les reçoivent à donner leur avis. DTNA collectera également des données sur la performance des pièces et évaluera la demande potentielle future de pièces imprimées en 3D.

Pour imprimer les pièces, DTNA s’est associé avec Technology House, un bureau de service d’impression 3D qui a plus de 20 ans d’expérience dans la fabrication additive. Les premières pièces ont été mises à la disposition des clients grâce au Selective Laser Sintering (SLS), un procédé qui fait référence à la superposition de poudre dans une chambre d’impression, puis à la fusion «sélective» d’un motif avec des lasers avant d’ajouter la couche suivante. Les pièces imprimées en 3D ont été validées pour répondre aux exigences de durabilité et beaucoup ne comporteront aucune différence au premier coup d’œil. Parmi les pièces à imprimer durant la phase pilote, on retrouve des plaques signalétiques, des vide-poches et des couvercles en plastique.

De plus, les pièces admissibles à l’impression 3D sont également stockées dans l’entrepôt numérique de DTNA. Cela permet d’imprimer une pièce sur demande dans des délais d’exécution plus courts. L’impression 3D ne nécessite aucun outillage et les pièces produites restent à la disposition des clients en cas de besoin. L’impression 3D à la demande supprime également le besoin de conserver un inventaire physique. Présentement, il faut compter deux à quatre semaines pour le processus de commande, mais lorsque le programme sera complètement mis en place, les pièces pourront être expédiées en quelques jours seulement. Cette façon de faire a le potentiel d’augmenter le temps de productivité des clients, qui pourraient autrement faire face à de longs temps d’attente pour une pièce difficile à trouver.

«Au cours des cinq dernières années, DTNA a réalisé d’importants investissements financiers et intellectuels dans le réseau de la chaîne d’approvisionnement afin de livrer des pièces à nos clients plus rapidement que jamais auparavant. L’ajout de trois nouveaux centres de distribution de pièces jumelés à un service de livraison spécialisé nous permet d’atteindre cet objectif. Nous réalisons que nous devons continuer à innover et nous allons investir dans de nouveaux processus, y compris l’impression 3D. Ce que DTNA lance aujourd’hui avec l’impression 3D n’est que le début, car nous continuons à développer cette technologie dans notre quête de devenir la référence en matière de disponibilité des pièces», a déclaré Jay Johnson, directeur général, chaîne d’approvisionnement du marché secondaire pour Daimler Trucks North America.

Partager.

Laisser une réponse