Décathlon franchit un premier pas vers la propulsion alternative

0

Décathlon est une entreprise française qui conçoit, fabrique et distribue des équipements sportifs depuis 1976. Le groupe exploite plus de 1 600 magasins répartis dans 57 pays, dont cinq au Canada. Quatre d’entre eux se trouvent au Québec – soit à Montréal (Centre Eaton), Brossard, Boisbriand et Sainte-Foy – et le cinquième à Ottawa. D’autres succursales canadiennes vont ouvrir leurs portes prochainement.

Plus tôt cette année, Décathlon a annoncé qu’une partie des livraisons entre sa succursale du Centre Eaton et son centre de distribution, situé dans l’est de la ville, se fera par camion électrique. «Ce jour est à marquer d’une pierre verte car nous avons le plaisir de vous annoncer qu’à l’avenir, les livraisons du magasin Décathlon du Centre Eaton (Montréal) se feront par camion électrique, donc carboneutre», pouvait-on lire dans une publication LinkedIn de Magali Amiel, responsable des transports chez Décathlon.

Cette initiative s’inscrit parfaitement dans les valeurs de l’entreprise, qui prône notamment la consommation responsable et le développement durable. D’ailleurs, des vélos à assistance électrique sont déjà utilisés pour des livraisons locales dans certains pays d’Europe.

Décathlon fera appel à un Isuzu NRR de classe 5, électrifié par la compagnie lavalloise Nordresa.
Photo: Décathlon

«On incite les gens à aller jouer dehors*, et pour ça la planète doit être en santé», nous a confié Mme Amiel, ajoutant que l’entreprise s’est fixé d’ambitieux objectifs de réduction de ses émissions de GES il y a quelques années. «Le camion électrique constitue une première étape vers des moyens de propulsion alternatifs.»

Décathlon n’est pas propriétaire de sa flotte. Une entente de service a donc été conclue avec Courant Plus, à qui appartient le camion. Il s’agit d’un Isuzu NRR de classe 5, électrifié par la compagnie lavalloise Nordresa, dont la masse totale en charge est de 19 500 lb. En ce qui concerne le moteur, il offre une puissance qui correspond à environ 200 chevaux.

«L’autonomie moyenne varie entre 250 et 300 kilomètres dans des conditions idéales», de dire Edwin Richard, cofondateur de Courant Plus. «Et il est possible de récupérer de l’énergie dans certains segments grâce au freinage régénératif.» L’entreprise de M. Richard s’occupe ainsi de l’entretien du véhicule et de sa recharge, qui s’effectue la nuit sur une période d’environ huit heures.

Selon Mme Amiel, les coûts d’exploitation d’un tel véhicule sont comparables à ceux d’un camion diesel. «L’autonomie et la capacité de charge des camions à batterie vont continuer de s’améliorer», ajoute-t-elle. «Éventuellement, nous aimerions faire des livraisons électriques jusqu’à Brossard et Boisbriand. Nous travaillons aussi avec d’autres compagnies de transport afin de trouver des solutions pour réduire les émissions de GES pour notre transport national et du dernier kilomètre. D’autres nouvelles vertes sont à venir!»

*Ce texte a été rédigé avant la pandémie de COVID-19. Décathlon a fermé ses magasins selon les directives gouvernementales. Mme Amiel nous a informés que le magasin de Sainte-Foy rouvrira dans la semaine du 4 mai, alors que les magasins de la région métropolitaine devraient normalement rouvrir le 11 mai. Le camion électrique a fait les livraisons pour le magasin du Centre Eaton en mars. Décathlon a dû cesser les approvisionnements lors de la fermeture du magasin et se penche actuellement sur des opportunités de commerce en ligne avec Courant Plus. Dès la réouverture du Centre Eaton, l’entreprise reprendra les livraisons électriques.

Partager.

Laisser une réponse