Décès en service d’une signaleuse de chantier routier

0

Une femme de 54 ans, signaleuse routière, a succombé à ses blessures après avoir été heurtée par un automobiliste en Montérégie. La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) doit enquêter sur les circonstances de la tragédie.

Il s’agit du troisième décès d’un signaleur routier au Québec cette année. Le président de la CSN-Construction, Pierre Brassard, n’a pas caché sa colère. « La révision de la loi sur la santé et sécurité devait sortir avant les Fêtes et se fait encore attendre », a-t-il déclaré en début d’après-midi, ajoutant : « Combien de fois encore allons-nous assister à des tragédies comme celle d’hier avant que des mesures efficaces ne soient prises pour les éviter? »

L’industrie du camionnage est touchée de plusieurs façons par l’importance du rôle des signaleurs routiers.

Dans un premier temps, les camionneurs qui transportent les matériaux sur les chantiers et en font ressortir les débris comptent sur la présence des signaleurs pour assurer la sécurité de leurs opérations.

Dans un deuxième temps, les entreprises de transport par camion font partie des usagers de la route à qui s’adressent les campagnes de sensibilisation demandant de redoubler de prudence aux abords de chantiers routiers et de respecter les limites de vitesse réduites qui y sont imposées.

Partager.

Laisser une réponse