Diesel de plastique recyclé, de biomasse et batteries lithium-ion : Appui financier à 3 entreprises du Québec

0

Pyrovac Inc., de Québec, Nouveau Monde Graphite, de Montréal et Cellufuel, de Kingsey Falls, obtiennent respectivement 3, 4,3 et 2 millions de dollars du gouvernement fédéral pour l’avancement de leurs technologies propres.

La nouvelle a été annoncée ce matin par Navdeep Bains, ministre fédéral de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, alors qu’il participait à l’assemblée publique annuelle de Technologies du développement durable Canada (TDDC).

« Les entrepreneurs canadiens du secteur des technologies propres sont sur le point de réaliser une percée. TDDC est fière de jouer un rôle de premier plan dans la réussite de nos leaders en technologies propres », a déclaré Leah Lawrence, présidente-directrice générale de TDDC.

Diesel de plastique recyclé

Christian Roy est président de Pyrovac à Québec, qui transforme les plastiques en carburant diesel. Sachant que le plastique est fait à base de pétrole, voilà un intéressant retour aux sources.

En entrevue à Transport Routier, M. Roy explique que le moment ne pouvait être mieux choisi pour que son entreprise obtienne ce type de coup de pouce, alors que de nombreux contenants et résidus de plastique prennent toujours le chemin des dépotoirs – ou des océans – faute de véritables débouchés de recyclage.

La technologie mise de l’avant par Pyrovac permet même de convertir en carburant renouvelable des matières autrement difficilement recyclables, notamment les sacs de plastique qui causent tant de maux de tête.

Batteries pour véhicules électriques

De son côté, Nouveau Monde Graphite transforme des paillettes de graphite de faible qualité en matériaux à valeur ajoutée utilisés dans les piles électriques.

« Nous sommes fiers d’avoir signé un contrat de licence avec Hydro-Québec et une entente de recherche et développement concernant la transformation du graphite pour son utilisation dans les batteries lithium-ion », peut-on lire sur le site Web de l’entreprise. Celle-ci travaille à une ligne pilote à son usine de démonstration de Saint-Michel-des-Saints.

Diesel synthétique de biomasse

Cellufuel produit des carburants synthétiques renouvelables à partir de résidus de l’industrie forestière. Bien qu’ayant son siège social à Halifax en Nouvelle-Écosse, l’entreprise dispose d’un établissement à Kingsey Falls, au Québec.

Elle décrit ses activités comme étant « axées sur la production de diesel synthétique renouvelable à partir de ressources forestières non utilisées » et estime que son projet de démonstration « constitue une occasion novatrice de contribuer au développement de l’industrie forestière et de l’économie rurale au Canada de façon propre, renouvelable et durable. »

Partager.

Laisser une réponse