Direction réactive dynamique Volvo pour faciliter le travail des chauffeurs

0

Les flottes de camions nord-américaines peuvent désormais offrir à leurs chauffeurs le système de direction dynamique de Volvo (Volvo Dynamic Steering, ou VDS), disponible seulement en Europe jusqu’à récemment.

La VDS est réactive et dynamique en ce sens qu’elle assiste le chauffeur dans plusieurs de ses mouvements liés au maniement du volant de son camion, réduisant l’effort physique – jusqu’à 85%, affirme Volvo – demandé ainsi que la répétitivité de certains gestes.

À titre d’exemple, sur une route où il y a des ornières ou lorsque le camion subit des vents latéraux persistants qui demandent une fréquente correction de cap, la VDS vient en assistance au chauffeur en donnant du couple au système de direction pour compenser la déviation.

Cette puissance de couple – neuf livres-pied – est livrée par un moteur électrique d’appoint installé sur le dessus du boîtier de direction hydraulique et sert aussi à optimiser la stabilité du système de direction qui, par ailleurs, est doté de fonctionnalités d’amortissement filtrant les imperfections de la route.

Des capteurs analysent l’information transmise par la direction plus de 2 000 fois à la seconde pour déterminer le niveau d’assistance requis. Outre le confort, la stabilité accrue de la direction dynamique pourrait avoir un impact direct sur la sécurité, par exemple en facilitant les manœuvres du chauffeur en cas de crevaison sur l’essieu directeur ou d’un passage sur un nid-de-poule de calibre québécois.

Les chauffeurs œuvrant en milieu urbain n’ont pas été oubliés puisqu’une des caractéristiques du système VDS de Volvo est l’assistance au retour à la « position zéro » du volant après une manœuvre multipliant les virages serrés et répétitifs dans des espaces restreints ou lors de marches arrière en direction du quai de chargement/déchargement.

Le chauffeur ayant moins à manier le volant après chaque manœuvre, moins de stress musculaire lui est imposé, contribuant ainsi à réduire sa fatigue en fin de journée, dit Volvo. Cette diminution du stress musculaire attribuable à la VDS serait de l’ordre de 30% à 70% selon les situations, ajoute le fabricant.

La VDS pourra être commandé en option sur les modèles VNL et VNR dès cet automne et commencer à être livrée au début de 2020.

En réponse aux questions de Transport Routier, le directeur du marketing – produits – de Volvo Trucks North America, Chris Stadler, explique que l’alimentation en électricité du moteur d’appoint du VDS ne devrait avoir « aucun impact sur la charge utile ou la consommation de carburant du véhicule » puisqu’aucun lourd module de batteries supplémentaire n’est requis et que ce moteur électrique n’est pas connecté à l’alternateur du camion, mais plutôt directement aux batteries 12 volts régulières.

« Le moteur lui-même pèse environ 20 livres, alors il n’y a pas d’impact significatif sur la charge utile non plus », ajoute-t-il.

Lorsque le moteur d’appoint livre son maximum de 9 livres-pied de couple d’assistance au volant, il consomme environ 20 ampères de courant électrique.

« Les chauffeurs représentent la ressource la plus précieuse de l’industrie du camionnage et nos clients sont à l’affût de toute possibilité d’en faciliter le recrutement et la rétention », a déclaré M. Stadler. Selon lui, l’amélioration du confort et de la satisfaction  des chauffeurs que procurera la VDS servira l’atteinte de ces objectifs, sans compter la productivité et la sécurité accrues dont bénéficieront les flottes.

Une vidéo montrant la VDS en action peut être visionnée en cliquant ici.

Partager.

Laisser une réponse