Dix ans de travaux aux tunnels Ville-Marie et Viger

0

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports, a confirmé aujourd’hui que les tunnels Ville-Marie et Viger de Montréal feront l’objet d’une réfection majeure, devant s’entamer en 2020. Les travaux devraient s’échelonner sur une période de 10 ans.

Le projet de réfection majeure des tunnels concerne neuf tubes de circulation, 10 ponts d’étagement et 29 murs de soutènement sur 10 km de route.

Rappelant que ces tunnels se situent dans l’axe de l’autoroute 720, la ministre Rouleau a souligné : « Il s’agit d’un lien névralgique pour le transport des personnes et des marchandises étant donné qu’il est le seul à parcourir d’est en ouest le centre‑ville de Montréal. »

Le tunnel Ville-Marie à lui seul fait 5,4 km et comprend le seul échangeur souterrain du Québec et l’un des rares en Amérique. Il y circule chaque jour plus de 100 000 véhicules, dont environ 4 000 poids lourds.

À titre de comparaison, le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine sous le fleuve est d’une longueur de 1,4 km.

Quant au tunnel Viger, il est d’une longueur de 1,3 km et 72 000 véhicules l’empruntent chaque jour, dont environ 2 500 camions.

Les tunnels Ville-Marie et Viger ont été construits et mis en service dans les années 1970 et 1980. Au fil des années, les structures se sont détériorées, tout comme les différents systèmes nécessaires à l’exploitation. Le projet de réfection majeure permettra notamment de réparer des éléments structuraux, de remplacer les équipements d’exploitation tels que la ventilation, l’électricité et le drainage et de réviser le système de sécurité.

Près de la moitié des travaux se dérouleront en marge des voies de circulation. Les imposantes installations techniques requises pour l’exploitation des tunnels nécessiteront des travaux de nature diversifiée et sont principalement situées hors des voies autoroutières.

En réalisant les différentes interventions sur une dizaine d’années, il sera possible de limiter les répercussions sur la mobilité tout en maintenant les activités dans les tunnels.

Les coûts et l’échéancier précis seront précisés au terme du montage du dossier d’affaires.

Partager.

Laisser une réponse