Don d’un moteur de camion-remorque au Pavillon-de-l’Avenir

0

C’était jour de fête dans les ateliers du Pavillon-de-l’Avenir, là où sont enseignés les cours pour devenir mécanicien de véhicules lourds routiers (VLR). C’est qu’un moteur de camion-remorque a été offert au centre de formation professionnelle par le fabricant Detroit Diesel, en collaboration avec l’entreprise locale Carrefour du Camion R.D.L.

Cette donation d’un appareil mécanique et technologique permet de propulser l’apprentissage des élèves inscrits à ce programme. «L’enseignement pratique est notamment réalisé en fonction de l’équipement que nous retrouvons dans nos ateliers. Nous sommes fiers que nos élèves aient, à leur disposition, des appareils et des équipements dernier cri. Ils peuvent ainsi développer leur potentiel, et ce, en fonction du monde du travail qu’ils vont bientôt intégrer comme travailleur à temps plein», a souligné Benoit Ouellet, directeur du Centre de formation professionnelle Pavillon-de-l’Avenir.

«De nos jours, l’industrie du camionnage est une partie intégrante de tous les aspects de la vie. À l’aide de ce moteur, les élèves pourront parfaire leurs connaissances techniques, pour ensuite contribuer à un secteur d’activité qui a un impact sur l’ensemble de la société», a expliqué Luc Leblanc, directeur régional, support technique aux ventes pour Detroit Diesel Corporation.

«Nous sommes heureux de collaborer à cette remise. Nous faisons ainsi d’une pierre deux coups. Nous participons, à notre manière, à l’éducation des futurs travailleurs et nous donnons aux élèves actuels les outils pour être des employés plus performants une fois embauchés», a ajouté Denis Morin, président du Carrefour du Camion R.D.L.

En plus du programme en Mécanique de VLR, le centre de formation professionnelle offre deux autres programmes d’études issus du secteur d’Entretien d’équipement motorisé : Mécanique d’engins de chantier ainsi que Conseil et vente de pièces d’équipement motorisé. La demande pour l’embauche des finissants de ce secteur d’activité est grande : «Nous recevons de nombreux appels d’employeurs, tout au long de l’année, qui souhaitent recruter nos diplômés», a précisé M. Ouellet.

Partager.

Laisser une réponse