Donnez-vous vos données?

Steve Bouchard

Qui prend le temps de lire les petits caractères au bas des contrats? Pas vous? Moi non plus.

Les véhicules génèrent une foule de données. Les systèmes télématiques connaissent toutes les habitudes de conduite de vos chauffeurs et vos pratiques en matière d’entretien. Entre autres choses.

Mais à qui appartiennent ces données? Les utilisateurs des produits sont-ils pleinement conscients de ce qu’ils acceptent?

«Pas besoin de regarder bien loin dans l’avenir pour voir les effets qu’aura la collecte de données sur la gestion des flottes», indique un récent rapport de la Fleet Management Association (NAFA). «Avec la télématique, les gestionnaires de flotte savent si les conducteurs suivent leurs itinéraires, accélèrent, freinent brusquement et font tourner le moteur au ralenti trop souvent. Connaître ces comportements permet de prendre des décisions éclairées.»

Il est important de comprendre ce que vous signez afin de respecter vos obligations de paiement, les limites de ce que vous achetez et la propriété des données que vous allez générer. (Photo: iStock)

«Il faut toujours se demander à quoi servent les données», avait prévenu Jacques DeLarochelliere, président d’Isaac Instruments, lors de l’allocution d’ouverture qu’il a prononcée à la conférence des utilisateurs 2019 de la compagnie. «Certains modèles d’affaires vont au-delà de la gratuité.  Des entreprises font payer l’extraction et exploitent la donnée quand même. Vous avez la copie pour laquelle vous avez payé, mais le fournisseur, qui a été payé pour extraire les données, les garde quand même et les monnaye. Il va vendre l’information en plus de s’être fait payer pour l’extraire.» Le conseil qu’il avait donné : lisez les petits caractères quand vous adoptez une application.

M. DeLarochellière est revenu plus en détail sur le sujet à la conférence des utilisateurs 2020 qui a eu lieu tout récemment.

«La valeur d’une entreprise de camionnage est composée des actifs et des activités, et les activités comprennent notamment les données et elles doivent être protégées », a-t-il dit.

Les données sont générées par une multitude de sources : GPS, lecteur de codes-barres, appareil-photo numérique, numérisation de documents, messages-textes, courriels… «Tout un ensemble d’objets et de systèmes se connectent et génèrent constamment des données. Dans le transport, on parle des systèmes de répartition, de la télématique/télémétrie, des logiciels de maintenance, des bulletins d’appariement de cargaisons, des systèmes de navigation et de l’imagerie, notamment.»

«Ne sous-estimez pas la valeur de vos données. Assurez-vous de bien connaître la politique sur la propriété, la confidentialité et la monétisation de vos données et de leurs copies pour chacun de vos fournisseurs technologiques.»

Vos données ont une grande valeur et peuvent être vendues à des tiers. On parle alors de monétisation. «Les données, ça se vend. Certains génèrent les données, et d’autres se les approprient légalement pour les revendre. Google et Facebook fonctionnent selon ce modèle», d’illustrer le président d’Isaac.  

Si vous obtenez quelque chose en retour, céder certaines de vos données peut s’avérer une bonne stratégie. Mais vous devez savoir qui accède à quelles données, pour quelles et raison et, surtout, dans quelle intention.

«Ne sous-estimez pas la valeur de vos données. Assurez-vous de bien connaître la politique sur la propriété, la confidentialité et la monétisation de vos données et de leurs copies pour chacun de vos fournisseurs technologiques»,  recommande M. DeLarochelliere.

Notre chroniqueur juridique, Me Pierre-Olivier Ménard Dumas, souligne l’importance de prendre le temps de lire votre contrat. «Il s’agit souvent de longs contrats rédigés en vertu du droit américain; il est important de comprendre ce que vous signez afin de respecter vos obligations de paiement, les limites de ce que vous achetez et la propriété des données que vous allez générer.»

Il est important aussi de savoir comment vous pourrez résilier le contrat si vous n’aimez pas le produit, et ce, afin d’éviter d’avoir à payer pour le service jusqu’à la fin du contrat.

Le module de commande électronique du moteur recueille beaucoup de données sur vos opérations, mais la télématique et la télémétrie de vos véhicules vont encore plus loin. Elles vous permettent de disposer de beaucoup plus de données et d’indications sur l’utilisation de vos véhicules. «Si vous n’êtes pas prêt à fournir ces données à votre principal concurrent, êtes-vous prêt à laisser un fournisseur utiliser librement ces données sans votre consentement?», demande Me Ménard Dumas.

Plusieurs gouvernements à travers le monde ont adopté des lois afin d’encadrer l’utilisation des données et déterminer la propriété des données. «Il ne serait pas surprenant que de telles lois soient adoptées ici dans le futur afin d’encadrer la propriété et l’utilisation des données télématiques», prévient Me Ménard Dumas.

Steve Bouchard

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*