Est-il risqué de porter un masque au travail quand il fait chaud?

0

Y a-t-il un risque à porter un masque en contexte de chaleur en milieu de travail? L’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) s’est penché sur cette nouvelle réalité et a émis un avis sur la question alors que l’été et ses périodes de canicules sont arrivés.

L’avis, qui n’a pas de valeur légale ou réglementaire, s’adresse aux travailleurs qui doivent porter un masque de procédure ou un masque barrière de type communautaire (couvre-visage). Les travailleurs qui doivent porter un appareil de protection respiratoire (comme un masque filtrant de type N95) ne sont pas visés par cet avis. Il ne se prononce pas sur l’impact, quant à la chaleur, du port d’autres vêtements de protection ou de la visière en plus du masque.

Masque de procédure (Photo: IRSST)

L’avis souligne que la majorité des études montrent que le port d’un masque de procédure ne s’accompagnerait pas d’une augmentation mesurable de la température interne du corps, la surface du visage recouverte par le masque ne représentant qu’un faible pourcentage de la surface totale du corps.

 

Masque couvre-visage (Photo: IRSST)

Masque couvre-visage (Photo: IRSST)

Le port de certains types de vêtements de protection, qui couvrent en plus grande proportion la surface du corps, jouerait un rôle beaucoup plus grand sur la température interne du corps, contribuant ainsi au risque que les travailleurs se trouvent en situation de contrainte thermique.

L’IRSST indique que le port d’un masque de procédure a été associé, dans quelques études, à une sensation d’inconfort thermique, caractérisé par une augmentation de l’humidité relative et de la sudation à l’intérieur du masque. « Ainsi, la chaleur peut compromettre le port adéquat du masque, le porter demande une adaptation au travailleur», indique l’avis.

Aucune étude ne traite spécifiquement des masques de type couvre-visage. On s’attend à ce qu’ils aient un effet similaire à celui des masques de procédure sur la température corporelle et sur la sensation d’inconfort thermique.

Recommandations

L’IRSST émet les recommandations suivantes afin d’augmenter le confort pour les travailleurs en contexte de chaleur :

-Choisir un masque conçu avec un matériau le plus respirable possible sans compromettre l’efficacité de filtration (se référer à l’avis Conception du masque barrière de type communautaire (couvre-visage). Cela pourrait permettre de réduire le taux d’humidité dans l’air à l’intérieur du masque.

-Choisir un masque bien ajusté à la forme et à la taille du visage pour réduire l’inconfort. Un masque bien ajusté comprend généralement une bandelette ajustable au nez (peut aussi réduire la buée dans les lunettes) et des lanières qui s’attachent derrière la tête (plus facilement ajustables à plusieurs types de visages que les élastiques aux oreilles).

-Favoriser la respiration par le nez (bouche fermée) lors du port du masque. Celle-ci génère moins de chaleur et d’humidité qui seront retenues dans le masque. Il ne serait toutefois possible de préserver une respiration nasale que lors d’un effort faible à modéré.

-Réserver le port du masque aux moments où les mesures de distanciation physique ne peuvent pas être respectées. Par exemple, il n’est pas utile de porter un masque alors que l’on est seul sur notre lieu de travail, à moins que l’on ne passe d’un endroit à un autre où il nous faut le porter et que notre réserve de masques est faible.

-Changer le masque porté quand il devient humide à cause de la respiration ou de la sueur ou qu’il est autrement souillé (emporter quelques masques propres de rechange). Il est utile de prévoir deux contenants pour séparer les masques propres des masques usagés.

-Nettoyer le visage avant et après le port du masque. Pour prévenir les inconforts liés au port prolongé de masques, éviter d’utiliser des crèmes ou lotions pouvant bloquer les pores de la peau (p. ex. du fond de teint) avant de mettre le masque. Étendre de la crème hydratante sur la peau après avoir porté le masque. Dans le cas de masques réutilisables, il est important de les laver à l’eau chaude et au savon après chaque utilisation.

-Atténuer l’inconfort lié à la chaleur en refroidissant le front et le cou, même en portant le masque.

-En milieu de travail intérieur, assurer une ventilation adéquate et mettre en marche l’air climatisé, s’il y a lieu.

Partager.

Laisser une réponse