Et si vos documents expiraient pendant la lutte contre le coronavirus?

Nicolas Trépanier

L’Alliance canadienne du camionnage (ACC) et l’American Trucking Associations (ATA) demandent aux gouvernements d’envisager des plans d’urgence en cas de fermeture des bureaux gouvernementaux durant la lutte contre le coronavirus.

Dans une déclaration commune, elles ont demandé aux gouvernements des deux côtés de la frontière de collaborer avec l’industrie du camionnage, dans l’éventualité où des permis ou des documents délivrés par le gouvernement expireraient pendant l’épidémie.

Parmi les documents mentionnés on retrouve : les permis de conduire, les plaques d’immatriculation de véhicules commerciaux, les permis de transport hors normes et de matières dangereuses, les cartes Free and Secure Trade (FAST) pour les voyages transfrontaliers, les dossiers de conduite provinciaux et les autres documents nécessaires au transport des marchandises par camion, tant au niveau national qu’international.

Les groupes demandent également au Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis et à l’Agence des services frontaliers du Canada de travailler avec l’industrie du camionnage pour développer d’éventuelles mesures opérationnelles d’urgence pour la frontière canado-américaine.

«Ces documents émis par le gouvernement pourraient devenir difficiles, voire impossibles à renouveler si des mesures plus draconiennes sont mises en œuvre pour arrêter la propagation du virus», peut-on lire dans la déclaration commune. «À ce titre, les entreprises de camionnage ont besoin de soutien et de conseils clairs de la part des gouvernements des deux côtés de la frontière, afin que ces documents expirés en raison de fermetures gouvernementales n’aient pas de répercussions négatives sur leurs activités. L’élaboration d’un plan d’urgence – comme des extensions temporaires – contribuerait à garantir que les chauffeurs de camion et leurs entreprises sont en mesure de continuer à livrer des marchandises essentielles sur le marché afin de maintenir notre économie en état de marche, et – plus important encore – d’assurer la sécurité du public grâce à ces produits essentiels.»

«Le monde des affaires et les gouvernements sont confrontés au défi de devoir réagir rapidement aux développements en constante évolution provoqués par l’épidémie de Covid-19», ont déclaré l’ACC et l’ATA. «Les camions transportent tous les produits essentiels dont les Canadiens et les Américains dépendent, y compris tout le matériel médical et sanitaire pour lutter contre la propagation de ce virus, l’aide d’urgence et les produits alimentaires ainsi que les composants opérationnels et les matières premières nécessaires pour fabriquer et transformer ces produits essentiels, les carburants qui les transportent ainsi qu’une multitude d’articles critiques interdépendants qui soutiennent la fonctionnalité de la chaîne d’approvisionnement.»

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*