Faute de marquage, séparation des voies chaotique avec les travaux à Turcot

0

Le quotidien montréalais The Gazette révélait ce matin que, pour la troisième fois depuis 2015, une route faisant partie du chantier de l’échangeur Turcot a été ouverte à la circulation sans que le marquage des voies indique clairement la portion que chaque véhicule peut y occuper.

C’est ainsi qu’un mois après sa mise en service entre le boulevard Angrignon et l’autoroute Ville-Marie, une portion de la 20 Est n’a toujours pas de marquage sur la chaussée.

Cité par The Gazette, un officiel du ministère des Transports du Québec aurait déclaré qu’il était possible qu’une couche de peinture temporaire ait été effacée en raison des conditions hivernales, nécessitant que le marquage soit refait de temps à autre jusqu’à ce qu’un enduit permanent soit appliqué au retour des beau jours.

Partager.

Laisser une réponse