Hausse de l’emploi et recul du chômage au Québec en juillet

0

MONTRÉAL (Qc) – Le Québec continue se remettre du confinement associé à la COVID-19 alors qu’il a enregistré une hausse de 97 600 emplois (+ 2,4 %) en juillet 2020 par rapport à juin 2020.

Le taux de chômage quant à lui a diminué de 1,2 point de pourcentage en juillet pour se fixer à 9,5 %, selon les données sur l’emploi et la population active issues des résultats de l’Enquête sur la population active (EPA) de Statistique Canada.

Le Québec, l’Ontario (+ 150 700), la Colombie-Britannique (+ 70 200) et l’Alberta (+ 67 300) affichent les plus fortes hausses de l’emploi.

L’emploi a augmenté de 576 000 au cours des trois derniers mois, ce qui équivaut à plus des deux tiers (70 %) des 820 500 emplois perdus entre février et avril 2020. Le niveau d’emploi en juillet rejoint celui de mars, mois où les mesures de confinement ont débuté.

En juillet, l’emploi à temps plein est demeuré stable, alors que celui à temps partiel augmente de 98 300.

Au Canada, en juillet, l’emploi a aussi progressé de 2,4%  (418 500). Le taux de chômage a diminué de 1,4 point et se fixe à 10,9 %. Le Québec, l’Ontario (+ 150 700), la Colombie-Britannique (+ 70 200) et l’Alberta (+ 67 300) affichent les plus fortes hausses de l’emploi.

Les effets sur l’emploi et le chômage de certaines mesures prises par le gouvernement du Québec pendant cette période ont potentiellement été mesurés par l’enquête, notamment la réouverture des restaurants de la grande région de Montréal, la reprise des activités sportives intérieures et le déconfinement de tous les secteurs (sauf les festivals et grands rassemblements, les camps de vacances avec séjour et les sports de combat). Comme le retour au travail dans les bureaux est permis depuis le 18 juillet, soit le dernier jour de la semaine de référence, son effet est en partie mesuré dans cette édition de l’EPA.

Partager.

Laisser une réponse