Immigration: la profession de camionneur admissible au traitement simplifié

L’industrie du camionnage pourrait avoir plus de facilité à attirer de la main-d’oeuvre étrangère alors que le gouvernement du Québec a annoncé la mise en oeuvre du Programme de mobilité internationale plus (PMI+), d’ici quelques semaines, ainsi que l’entrée en vigueur et l’élargissement, dès le 24 mai, d’un nouvel assouplissement au Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET).

Le programme PMI+ vise les personnes qui détiennent un Certificat de sélection du Québec délivré dans le cadre d’un programme de sélection des travailleurs qualifiés et qui résident toujours à l’étranger, plus précisément :

-les personnes qui possèdent une expérience de travail dans un secteur prioritaire visé par l’Opération main-d’oeuvre ou encore dans une profession évaluée en déficit de main-d’oeuvre dans l’ensemble du Québec;

-les personnes qui détiennent une offre d’emploi permanent d’un employeur du Québec, validée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.

Les annonces du gouvernement du Québec aideront les compagnies de camionnage dans leurs recherches de main-d’oeuvre étrangère. (Photo: Steve Bouchard)

En outre, un nouvel assouplissement du Programme des travailleurs étrangers temporaires, annoncé en août dernier, et qui touche directement les camionneurs, entrera en vigueur. Il s’agit de l’admissibilité au traitement simplifié de professions peu spécialisées (de niveau C selon la Classification nationale des professions).

Les mesures annoncées découlent de l’entente conclue avec le gouvernement fédéral le 4 août 2021. En octobre 2021, le gouvernement du Québec a soumis au gouvernement fédéral une liste de professions pour inclusion au traitement simplifié.

Parmi les professions ajoutées à la Liste des professions admissibles au traitement simplifié, on retrouve notamment les conductrices et les conducteurs de camions de transport.

Marc Cadieux, PDG de l’Association du camionnage du Québec, se dit très heureux de ces annonces. « L’immigration est un dossier sur lequel nous travaillons beaucoup. Le fait que la catégorie C n’était pas sur la liste lors de la dernière publication avait suscité chez nous un grand étonnemment. On nous avait dit que c’était une question de temps avant que cette liste ne soit mise à jour. »

L’admissibilité au traitement simplifié est un aspect fort important de ces annonces, « Elle simplifiera sans aucun doute la vie des entreprises de camionnage », de dire M. Cadieux.

L’Association du camionnage du Québec tiendra incidemment une conférence intitulée « Recrutement international : comment s’y prendre ?« , le 18 mai prochain.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*

  • Ça viendra compenser la baise importante des inscriptions au DEP transport pas camion. C’est le cas au CFTR, une des deux écoles publiques qui offre les DEP de 615h. Une baisse au point où plusieurs enseignants ont perdu leur place. L’industrie du camionnage devrait faire de la publicité pour définir la vrai réalité du transport par camion. Les salaires ont beaucoup changé depuis quelques temps et les conditions aussi. Le manque de chauffeur n’est pas prêt de se redresser.