Jusqu’à 150 000 $ du fédéral pour l’acquisition d’un camion électrique

C’est aujourd’hui qu’entre en vigueur le programme fédéral d’incitatif à l’achat de camions de poids moyen et lourd zéro émission, qui avait été annoncé lors du budget Freeland d’avril dernier.

Baptisé Incitatifs pour l’achat de véhicules zéro émission moyens et lourds (iVZEML), le programme est doté d’une enveloppe de près de 550 millions de dollars sur quatre ans et procure des incitatifs à l’acquisition d’environ 50 % de la différence de prix entre un véhicule électrique et un véhicule traditionnel.

Camion Lion 6 branché à une borne de recharge.
(Photo : Lion Électrique)

Le mot « acquisition » est important, puisque l’aide financière sera disponible autant lors de l’achat que de la location d’un camion zéro émission.

Les acheteurs pourront bénéficier d’incitatifs atteignant jusqu’à 150 000 $ par véhicule et ceux-ci pourront être combinés à des incitatifs provinciaux (comme Écocamionnage au Québec) afin de rendre ces véhicules encore plus abordables.

À titre d’exemple, l’acheteur d’un eCascadia de Freightliner obtiendra 100 000 $ pour la configuration 4×2 mais 150 000 $ pour la version 6×4. Même logique chez Lion où, selon le modèle, l’aide financière va de 100 000 $ à 150 000 $. Pour les différentes versions du Volvo VNR électrique, l’aide attribuée est de 150 000 $.

Étrangement, les camions électriques Keworth, Peterbilt et Navistar n’apparaissent pas pour l’instant sur la liste des véhicules admissibles du gouvernement.

Ça pourrait n’être qu’une question de temps, indique Sau Sau Liu, porte-parole de Transports Canada à l’occasion d’un échange avec Transport Routier.

« La liste des véhicules admissibles devrait s’allonger et sera mise à jour régulièrement chaque fois que de nouveaux modèles seront approuvés dans le cadre du programme », précise-t-elle.

Avec ce programme, le gouvernement fédéral vise à soutenir l’objectif du Canada de vendre 100 % de véhicules moyens et lourds zéro émission d’ici 2040, peut-on lire dans le communiqué de Transports Canada.

« L’annonce d’aujourd’hui vise à s’assurer que les entreprises canadiennes et les dirigeants de nos communautés disposent des choix dont ils ont besoin pour transformer leurs parcs de véhicules en véhicules zéro émission », a déclaré le ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra.

Son collègue Steven Guilbeault, de l’Environnement, souligne quant à lui que plusieurs des véhicules visés par ce programme sont produits au pays.

Le programme Incitatifs pour l’achat de véhicules zéro émission moyens et lourds devrait entraîner des réductions annuelles des émissions de gaz à effet de serre pouvant atteindre 200 000 tonnes par année en 2026, puis 3 millions de tonnes par année d’ici 2030, estime Transports Canada.

Pour obtenir la liste détaillée des véhicules admissibles au programme fédéral ainsi que des sommes disponibles à l’achat ou la location d’un camion électrique, veuillez cliquer ici.

*Ce texte a été mis à jour pour y intégrer les commentaires de Transports Canada sur la liste de véhicules admissibles.

https://www.transportroutier.ca/nouvelles/camions-zero-emission-chaine-dapprovisionnement-et-main-doeuvre-au-menu-du-budget-federal/

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*