Kilomètres à vide en hausse de 300%, revenus en baisse de 27% – L’industrie demande une aide ciblée du fédéral

Avatar

L’Alliance canadienne du camionnage (ACC) vient d’annoncer qu’elle demande une aide ciblée du gouvernement fédéral, afin que les transporteurs du pays puissent s’acquitter de leur rôle de fournisseurs de services essentiels sans y perdre leur chemise dans le contexte de pandémie de COVID-19.

« Il devient de plus en plus clair que, alors que notre industrie continue à servir la chaîne d’approvisionnement et l’économie, elle fait également face à des défis uniques et croissants qui exigent des solutions taillées sur mesure afin de protéger la stabilité de la chaîne d’approvisionnement durant la crise de la COVID-19 et au regard des conséquences qu’elle entraîne », a déclaré Stephen Laskowski, président de l’ACC.

Ce dernier estime que les initiatives mises de l’avant jusqu’ici par Ottawa pour soutenir les entreprises ont été bien ficelées – il cite notamment le programme de subventions salariales – mais que l’industrie du camionnage aura besoin de plus pour se stabiliser.

L’ACC demande ainsi au gouvernement fédéral de mettre en place un programme de report des paiements des retenues à la source afin de permettre aux flottes de maintenir un certain niveau de liquidités. D’autre part, l’ACC demande que l’allocation de repas accordée aux chauffeurs soit revue à la hausse en raison de l’augmentation des coûts liée à la COVID-19.

Question d’appuyer son argumentaire sur des bases solides et documentées, l’ACC a mené un sondage auprès d’une centaine de flottes de partout au pays, des entreprises qui emploient ensemble 60 000 personnes.

Les résultats sont inquiétants :

  • En moyenne, les transporteurs disent avoir subi des pertes de revenus de 27%
  • Les transporteurs sondés rapportent une hausse de 300% des kilomètres parcourus à vide, donc générant des coûts mais aucun revenu
  • Sans une amélioration de ces conditions, 37% des flottes ont de sérieux doutes sur leur capacité de demeurer en opération
  • Près des deux tiers (63%) des transporteurs ont indiqué avoir eu à négocier des reports de paiements avec leurs clients, quand ce n’était pas carrément des clients qui refusaient de payer pour les services rendus

L’ACC explique qu’alors que de nombreux camions transportent des produits liés à la lutte contre la COVID-19 et permettent de garder les tablettes des magasins bien garnies, les flottes ont du mal à trouver des cargaisons de retour, menant à l’évaporation de leurs marges de profit. Les problèmes de recouvrement ne font qu’aggraver la situation.

« Nous sommes confiants que le gouvernement procurera à notre industrie l’appui financier crucial et ciblé dont elle a besoin afin d’aider le Canada à sortir de cette crise », a déclaré M. Laskowski, rappelant à quel point l’industrie du camionnage a, une fois de plus, démontré son caractère essentiel au cours de la période d’incertitude que nous traversons.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*