La FMCSA s’intéresse aux camions autonomes

Nicolas Trépanier

Alors que la course aux camions autonomes s’accélère, les autorités réglementaires américaines cherchent à établir certaines règles de sécurité pour ces véhicules.

Dans un avis publié mardi dans le Registre fédéral, la Federal Motor Carrier Safety Administration (FMCSA) invite le public à commenter une enquête sur le sujet.

«Le questionnaire est conçu pour recueillir des opinions de base sur les systèmes de conduite automatisée avant et après des démonstrations pratiques de ces technologies», a déclaré l’agence.

Elle espère recueillir des informations auprès de quelque 2 000 répondants, dont des gestionnaires de flotte, du personnel de vente, des fonctionnaires et des camionneurs.

«Bien que les camions équipés de systèmes de conduite automatisée promettent d’augmenter la sécurité, la productivité et l’efficacité, il n’est pas clair comment ces véhicules devraient être intégrés aux flottes variées qui exploitent des camions conventionnels», a déclaré la FMCSA.

Elle ajoute que l’arrivée de ces technologies dans le secteur des poids lourds aura d’importantes répercussions sur l’ensemble du commerce aux États-Unis, puisque plus de 70 % de toutes les marchandises transportées au pays le sont par camion.

«Cependant, les intervenants actuels de l’écosystème du transport routier (principalement les flottes de camions publiques et privées, mais aussi les expéditeurs, les courtiers, les fabricants de camions et les prestataires de services et d’entretien) n’ont pas une idée précise de la manière dont ils vont mettre en œuvre les systèmes de conduite automatisée dans leurs activités quotidiennes», a déclaré l’agence.

Elle souligne que les progrès techniques de la technologie dépassent la capacité des flottes à suivre et à planifier le déploiement des systèmes de conduite automatisée, ce qui pourrait nuire à leur adoption.

«Si la technologie des systèmes de conduite automatisée doit gagner du terrain dans l’industrie américaine du camionnage, les intervenants actuels et les nouveaux participants auront besoin d’un concept d’opération rigoureux et s’appuyant sur des données», a-t-elle ajouté.

Des camions autonomes sont à différents stades de développement, alors que les fabricants investissent des milliards de dollars dans des entreprises technologiques en démarrage.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*