La logistique du vaccin s’organise

Steve Bouchard

La logistique entourant la stratégie d’immunisation du gouvernement fédéral prend forme, alors que des simulations d’acheminement du vaccin de Pfizer contre la COVID-19 dans la chaîne d’approvisionnement ont commencé cette semaine.

Pour le moment, 14 sites ont été sélectionnés par les provinces en vue de recevoir les vaccins en raison de leur proximité avec les populations qui vont les recevoir. L’objectif est de rendre le vaccin, qui devrait incessamment être approuvé par Santé Canada, «accessible au plus de Canadiens possible, le plus rapidement possible et de la façon le plus sûre possible», a déclaré Dominic Leblanc, ministre des Affaires gouvernementales lors d’une conférence de presse à Ottawa.

Celui qui a été nommé pour orchestrer les opérations, le major-général Dany Fortin, a précisé que c’est Pfizer qui est chargée d’amener son vaccin à ces 14 sites, mais aussi aux sept autres qui seront qui seront identifiés prochainement.

Le fédéral se dit prêt à déployer sa stratégie d’immunisation et attend d’ici peu les 249 000 premières doses du vaccin de Pfizer en attente d’approbation. (Photo: iStock)

Des essais logistiques ont commencé le 7 décembre alors que le gouvernement fédéral s’attend à recevoir les vaccins la semaine prochaine.

«Une partie des choses que l’on a faites cette semaine, c’est de s’assurer que le processus de commande, de transfert dans la chaine froide et de livraison soit bien exécuté et que l’on ait une bonne visibilité tout au long», de dire le major-général Fortin.

Pfizer a choisi un fournisseur de services, UPS, qui assurera cette distribution le plus rapidement possible, nous a confirmé la société pharmaceutique.

Des expéditions simulées ont commencé cette semaine. «Pfizer a reçu des commandes et les a expédiées dans des boîtes isolées (thermo shippers) qui ont été mises dans des avions en partance de Belgique pour se rendre au Canada via différents points de transfert», a expliqué le major-général Fortin, précisant que les boîtes ne contenaient pas de vaccins mais de la glace sèche et qu’elles doivent être manipulées avec le soin approprié aux fins de l’exercice.

«À l’arrivée au point d’utilisation, nous aurons les lectures des températures enregistrées durant tout le trajet et des points de friction dans le chemin critique. Aujourd’hui, les gens sont formés à cette procédure. À la réception, ils vont manipuler les paquets et nous allons partager les leçons apprises aux organismes de santé publique.»

Le fédéral attend sous peu les 249 000 premières doses du vaccin.

«L’objectif avec les exercices de simulation cette semaine, c’est de partager les observations que nous aurons faites», de dire le major-général Dany Fortin. «Nous sommes en très bonne position pour commencer la semaine prochaine et ensuite augmenter le nombre et la capacité des sites de réception.»

Interrogé à savoir si on ne devrait pas prioriser les groupes qui seront vaccinés selon leur métier, par exemple les camionneurs, plutôt que selon l’endroit où ils vivent, où ils travaillent ou selon leur âge, le ministre Leblanc a dit avoir eu plusieurs discussions constructives avec ses homologues provinciaux et territoriaux. «Le Comité consultatif national sur l’immunisation continue à réviser ses conseils, c’est un processus évolutif. Ultimement, cela relève des provinces et territoires de déterminer qui sont les groupes prioritaires. Nous croyons qu’ils recevront des conseils médicaux bien avisés à savoir quel vaccin en particulier devra être administré et selon quelle séquence.»

Une porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux nous a indiqué que les priorités de vaccinations ont été établies par les scientifiques du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ) et que plusieurs facteurs ont été considérés pour établir l’ordre de vaccination.

Les usagers les plus vulnérables, notamment ceux qui sont hébergées en CHSLD, seront priorisées. «En fonction de la disponibilité des vaccins, la vaccination pourra se poursuivre et s’étendre à d’autres catégories de travailleurs. Cette priorisation se fera de concert avec les autres ministères en organismes. Cet exercice de priorisation est débuté, mais non complété. Les travaux se poursuivront au cours des prochaines semaines.»

Steve Bouchard

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*