La main-d’œuvre encore plus rare

Avatar

Les recruteurs de l’industrie du camionnage devront preuve faire preuve d’encore plus de créativité pour combler les postes disponibles : la main-d’œuvre se fait toujours plus rare au Québec.

C’est ce qu’indiquent les derniers chiffres de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), selon lequel l’emploi au Québec a augmenté de 37 900 (+ 0,9%) en avril 2019 par rapport à mars 2019.

Le taux de chômage a fléchi de 0,3 point de pourcentage pour se fixer à 4,9%. C’est la première fois que le taux de chômage s’établit sous la barre des 5% depuis 1976.

L’ISQ établit ces données pour le Québec à partir des résultats de l’Enquête sur la population active de Statistique Canada.

Tant l’emploi à temps plein (+ 27 000) que celui à temps partiel (+ 10 900) ont été en croissance en avril. L’emploi a augmenté dans le secteur privé (+ 19 800) et dans le secteur public (+ 22 300), alors qu’il a baissé chez les travailleurs indépendants (- 4 200). Le taux d’activité a augmenté de 0,4 point et s’est établi à 64,9%, alors que le taux d’emploi a progressé de 0,5 point pour se fixer à 61,7% en avril.

Au Canada dans son ensemble, l’emploi a augmenté de 106 500. L’Ontario (+ 47 100), le Québec (+ 37 900) et l’Alberta (+ 21 400) ont affiché les plus fortes hausses de l’emploi. Le taux de chômage canadien a diminué de 0,1 point et s’est fixé à 5,7% en avril.

Au cours des quatre premiers mois de 2019, comparativement à la même période de l’année précédente, l’emploi au Québec a progressé de 48 400 (+ 1,1%). Au cours de cette période, l’emploi à temps plein a peu varié (+ 6 400), tandis que celui à temps partiel a augmenté de 42 000.

Depuis le début de l’année 2019, le taux de chômage au Québec se fixe en moyenne à 5,2%.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*