La SAAQ débloque 1 milliard $ pour les accidentés de la route vieillissants

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) vient d’annoncer que les personnes accidentées de la route n’auront plus à dire adieu à leur indemnité de remplacement du revenu et s’appauvrir soudainement lorsqu’elles atteignent 68 ans, ce qui était le cas depuis 1990.

Le projet de loi déposé en ce sens par le ministre des Transports François Bonnardel « vise également à améliorer le service à la clientèle, le régime public d’assurance automobile et le bilan routier québécois, tout en répondant à plusieurs enjeux soulevés par les citoyens et l’industrie du transport routier au cours des dernières années », précise le communiqué de la SAAQ.

Les accidentés de la route n’auront plus à craindre une chute brutale de leurs revenus en atteignant l’âge de 68 ans. (Photo : Pixabay)

Outre l’indemnité de remplacement du revenu jusqu’au décès, le projet de loi prévoit :

  • Compenser une perte de progression de carrière et assurer minimalement un revenu basé sur le revenu moyen au Québec pour les personnes accidentées dont les blessures et les séquelles sont de nature catastrophique.
  • Ajuster la somme maximale remboursable pour aide à domicile pour les personnes accidentées ayant besoin d’une présence continuelle à la maison.
  • Augmenter le montant de l’indemnité pour frais funéraires.
  • Éliminer le critère relié à l’âge de la personne décédée dans le calcul de l’indemnité versée au conjoint survivant.
  • Réglementer sur les différents frais ou différentes sommes remboursables fixés dans la loi.

Le ministre Bonnardel affirme que son projet de loi vient corriger une injustice créée par les gouvernements ayant précédé le sien.

« C’est un milliard de dollars que nous retournerons aux personnes accidentées et à leur famille grâce à cette proposition. Notre gouvernement répond également à plusieurs préoccupations des citoyens et de l’industrie du transport routier, notamment avec l’amélioration du service à la clientèle», a déclaré le ministre des Transports.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*

  • merci de ce bon vouloir je suis une victime de la route en 2016.
    Et en 2011 un accident de travail du au deux accident je ne peux travail
    je suis entrain de tout perdre par les année

  • Bonjour ,
    Lorsque vous mentionnez pour accident automobile » De nature catastrophique » pour les séquelles ou blessures , je désirerais en savoir plus SVP « exemples
    On doit etre en chaise roulante « ? etc
    Moi on a pas reconnu mes hernies cervicales au nombre de 3 ,,,, ce qui me cause des limitations , qui me cause des vertiges , maux de tete , acouphene , incapacité dans mes
    passe temps tel la peinture sur toile . et autres . j«,en passe . Traumatisme
    Merci de votre attention
    «mme «ginette Morin

  • qui a le droit a cela moi par aexemple j,ai eu accident en 2013 a 67 ans allors que je travaillais encore j,ai ete aux soin intensif une semaine perdue usage d,une oreille tout aracher a l,interieur de la tete clavicule aracher a la gorge jambe gauche fracture a trois endroit etc etc

  • Très bonne décisions ! Quand tu paie une assurance, tu ne dois pas être pénalisé parce que tu as 65 et plus ! En plus tu ne participe plus au pan de pension de ton employeur ! Bravo la CAQ
    J’ai perdu un bras dans un accident en 1987 et même aujourd’hui j’ai un mal épouvantable du membre fantôme mais bon j’apprend à vivre avec mais ce n’es pas avec $650 par mois que tu peut dire bravo pour l’assurance !