La Ville de New York testera le camion Mack LR Electric

0

ALLENTOWN, PA., le 10 janvier 2020 – Mack Trucks a dévoilé à la presse spécialisée et aux responsables du département de l’assainissement de New York (DSNY) le premier camion de collecte des matières résiduelles 100% électrique et zéro émission en Amérique du Nord, le Mack LR Electric.

Jonathan Randall, vice-président Ventes et Marketing pour l’Amérique du Nord, a souligné que Mack est un chef de file dans le secteur de la collecte des matières résiduelles, et qu’il est le seul fabricant à offrir un camion à cabine avancée sur deux plateformes différentes, soit le LR et le TerraPro. Il a ajouté que l’annonce, qui a eu lieu dans les installations de Mack à Allentown en Pennsylvanie, est le résultat de beaucoup d’efforts et de dévouement de la part des gens impliqués. «Ces gens nous aident à tester les camions et à déterminer s’ils sont viables commercialement. Et il n’y a pas de champ d’essai plus rigoureux que la Ville de New York », a affirmé M. Randall.

«La Ville de New York a pour objectif de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 80% d’ici 2035, et d’être carboneutre d’ici 2050. DSNY et nos quelque 6 000 véhicules joueront un rôle majeur dans la poursuite de cet objectif», a déclaré Rocky DiRico, commissionnaire adjoint au DSNY. «Nous étudions toutes sortes de technologies pour nous aider à atteindre cet objectif. Nous sommes particulièrement fiers d’être le premier client de Mack à tester le modèle LR Electric.»

Rocky DiRico, commissaire adjoint du département d’assainissement de la Ville de New York.

Ces tests commenceront dès lundi, d’abord sur dynamomètre pour recueillir des données sur le camion, puis des essais dans les rues d’un quartier de New York débuteront en avril. Le DSNY testera le LR Electric sur une route de collecte locale pour en évaluer plusieurs paramètres de performance, notamment l’autonomie, la capacité de charge utile, le rendement du freinage régénératif et la fonctionnalité globale du véhicule.

L’itinéraire initial compte 18 milles (30 km), cependant, le véritable enjeu, ce n’est pas la distance, mais le nombre d’arrêts et de départs qui sont faits durant le trajet, de préciser Rocky DiRico, commissaire adjoint au DSNY. «L’itinéraire pourrait être de 10 milles, ou de 40 milles, cela n’a pas vraiment d’importance. Nous travaillons davantage avec les heures d’opération et avec les distances entre les arrêts.»

Le camion devrait pouvoir parcourir un trajet de collecte de huit heures; ensuite, la capacité de batterie restante sera analysée.

Et il y a une chose qui compte plus encore pour M. DiRico: il tient à évaluer les capacités du camion électrique en matière de déneigement, une opération cruciale dans son service.  «Un camion doit être capable de faire la collecte des ordures et le déneigement, on ne peut pas avoir une flotte pour la collecte et une autre pour le déneigement», a-t-il souligné.

Le DSNY ramasse 10 500 tonnes de déchets résidentiels et institutionnels chaque jour, en plus de 1 700 tonnes de matières recyclables. Il est aussi en en charge du déneigement 6 300 milles de rues.

Le Mack LR Electric.

Toutes les composantes du LR Electric sont exclusives à Mack, y compris les deux moteurs de 130 kW, qui fournissent une puissance de pointe de 496 chevaux et un couple de 4051 lb-pi.; la transmission Mack Powershift à deux vitesses et les essieux S522R de 52 000 lb. Le camion est doté de quatre batteries lithium-ion NMC (lithium-nickel-manganèse-oxyde de cobalt) qui sont chargées via un système conforme à la norme SAE J1772 de 50 kW. Tous les accessoires du modèle Mack LR Electric sont entraînés par électricité via des circuits 12V, 24V et 600V.

Les deux moteurs de 130 kW sont jumelés à la transmission Mack Powershift à deux vitesses.

Roy Horton, directeur de la stratégie du produit chez Mack Trucks, a indiqué que le reste de l’industrie travaille sur l’électromobilité en fonction du transport sur longue distance, mais que ce mode de propulsion est très intéressant pour la collecte des matières résiduelles parce qu’elle s’effectue en boucle fermée sur des circuits prédéterminés. En outre, les nombreux arrêts et départs durant les cycles d’activité permettent de bénéficier de la régénération.

Partager.

Laisser une réponse