Le camionnage au Québec, terreau fertile à l’innovation

0

Les entreprises québécoises de 20 employés et plus sont celles qui innovent le plus, parmi celles de toutes les provinces au Canada. Et parmi celles du Québec, les plus innovantes sont celles dont le marché géographique principal est le plus vaste, ce qui correspond par définition à une entreprise de transport par camion dont les actifs sont sans cesse en mouvement.

Ce sont les conclusions auxquelles on en vient à la lecture du bulletin S@voir.stat, publié par l’Institut de la statistique du Québec et qui exploite les données de l’Enquête sur l’innovation et les stratégies d’entreprise de 2017 réalisée par Statistique Canada.

L’initiative des statisticiens a consisté à étudier les approches d’innovation des entreprises québécoises sur un horizon de cinq ans, comparant la période 2010-2012 à celle de 2015-2017.

On y apprend qu’au Québec, 80,6% des entreprises de 20 employés et plus ont innové en introduisant au moins une nouveauté au sein de leur entreprise entre 2015 et 2017.

Comparativement à la période 2010-2012, l’innovation dans les entreprises québécoises a bondi de près de 20 points de pourcentage en 2015-2017, comblant le retard passé et dépassant même l’Ontario et la moyenne canadienne dont la proportion d’entreprises innovantes sont respectivement de 79,8% et 79,3%.

L’innovation a toutefois plusieurs visages et c’est l’innovation organisationnelle qui est la plus fréquente au Québec avec 64,9% entre 2015 et 2017. Les trois autres types d’innovation, qui touchent le marketing, les procédés et les produits, ont été introduits respectivement par 58,0%, 54,1% et 50,3% des entreprises québécoises.

La proportion d’entreprises ayant introduit une innovation de procédés est celle affichant l’écart le plus important entre les deux éditions de l’enquête (+ 28,1 points), suivie de près par celle des entreprises ayant introduit une innovation organisationnelle (+ 27,0 points).

Dans l’industrie du camionnage, l’amélioration aérodynamique des camions et/ou des remorques représente sans aucun doute une innovation des procédés, tout comme le seraient l’utilisation de technologies de réalité augmentée dans les ateliers d’entretien ou l’interprétation des données recueillies par les dispositifs de consignation électronique pour améliorer la gestion d’aspects de l’entreprise allant au-delà de la conformité avec les règles sur les heures de service.

« Une innovation est la mise en œuvre d’un produit (bien ou service) ou d’un procédé nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques de l’entreprise », précise l’Institut de la statistique du Québec.

Partager.

Laisser une réponse