Le Canada : un marché fantastique pour Western Star selon son président

0

David Carson n’a pas le profil type d’un président d’entreprise de fabrication de camions. Il n’est pas ingénieur il n’est pas non plus un as de la vente. En fait, son expertise provient du secteur de la gestion des ressources humaines.

D’ailleurs, lorsqu’il a été nommé président de Western Star Trucks il y a quelques mois, il a par la même occasion été chargé du volet diversité de la main-d’œuvre par la maison-mère, Daimler Trucks North America (DTNA). Mais il ne fait aucun doute que cet homme est un passionné de camionnage et de la marque légendaire dont il porte le flambeau.

Il a mené la division Freightliner Custom Chassis Corporation de DTNA à une année record en 2016, alors qu’il en assumait la présidence. Avant cela, il a été directeur général des ressources humaines de l’entreprise. Il a joint les rangs de DTNA en 2001.

À l’occasion d’une rencontre de presse tenue récemment en Californie, notre collègue Rolf Lockwood a discuté avec David Carson du statut actuel et des orientations à venir de la marque Western Star.
La première réponse à cette première question semble indiquer que la division se porte très bien, merci. « Le Canada représente un marché fantastique pour nous, en particulier l’Ouest du pays », a déclaré M. Carson. « Nous sommes ici pour y rester. »

En termes de parts du marché canadien jusqu’en mai de cette année, les chiffres indiquent que Western Star est à 8,7%, devant Mack à 5,3% et légèrement en retrait par rapport à International qui est à 11,8%. Si on isole uniquement le mois de mai, les parts de marché de Western Star ont atteint 9,5% ici. Cette situation contraste avec celle qui prévaut aux États-Unis, où les parts de marché de la marque au grand « W » se sont établies à 2,6% pour la période de de janvier à mai 2018.

Quant à la direction que l’entreprise compte prendre, peu de changements sont à prévoir. Avec 80% de sa production qui est destinée à une clientèle de vocation spécialisée, David Carson estime que Western Star est en bonne position pour continuer de croître dans ce segment d’un marché en reprise. Il dit voir un potentiel de croissance du côté des camions à benne basculante, des bétonnières ainsi que du transport lourd, le Canada étant particulièrement propice à ce dernier type d’application selon lui. D’autre part, la remontée des dépenses en construction aux États-Unis a permis de revenir aux niveaux d’activité d’avant la récession, ce qui ouvre toute grande la porte à de nouvelles opportunités. Avec des racines solidement plantées depuis 1967 au sein de l’industrie forestière de l’ouest du pays, la marque est toujours dominante chez nous.

Le président de Western Star compte également étendre sa présence au sein de l’industrie de l’exploitation pétrolière au Canada, un secteur qui montre des signes de vigueur retrouvée. Une présence solide à Edmonton avec la concession Western Star North, une entreprise familiale gérée par Scott Robinson, représente un atout dans sa manche, estime M. Carson.

De façon générale, dit-il, les concessionnaires Western Star ont un lien bien spécial avec la clientèle canadienne puisqu’ils disposent d’une expertise poussée dans des aspects de l’industrie qui ont peu à voir avec le transport autoroutier conventionnel. Leur nom l’indique, les camions de vocation spécialisée sont des machines parfois uniques et établir les spécifications d’un camion de pompage à triple essieu moteur destiné à la région de Fort McMurray a bien peu à voir avec le fait d’entrer à l’ordinateur les données génériques d’un client pour déterminer les caractéristiques techniques d’un tracteur appelé à déplacer des remorques entre Winnipeg et Regina.

Il n’est donc pas surprenant que David Carson considère que les marchés autoroutier et de vocation spécialisée mettent de l’avant des modèles d’affaires différents. « Peut-être que seules une ou deux unités feront l’objet d’une transaction de camions de vocation spécialisée, comparativement à des centaines ou des milliers dans le transport autoroutier. »

C’est le message qu’il a livré à 370 concessionnaires du Canada et des États-Unis réunis pour l’occasion, 85 d’entre eux vendant exclusivement des camions Western Star.

Partager.

Laisser une réponse