Le Groupe PIT et Cascades testent un tracteur de manœuvre électrique en conditions hivernales

Le véhicule idéal pour entreprendre un virage électrique pourrait bien se trouver dans la cour arrière des entreprises de camionnage et des centres de distribution.

Les tracteurs de manœuvre (aussi appelés gareurs) circulent en circuit fermé et leurs opérations sont répétitives. Il y a moins d’anxiété liée à l’autonomie, car ils sont toujours à proximité d’une borne de recharge.

Conscients de cet avantage, Cascades Transport et les membres du Groupe PIT ont voulu en savoir plus sur le potentiel opérationnel et environnemental des tracteurs de manœuvre électriques, et plus particulièrement en conditions hivernales.

« La question qui revient toujours avec les véhicules électriques, c’est comment performeront-ils au Canada en hiver? C’est ce que nous voulions démystifier avec ces essais chez Cascades », explique Marc Trudeau, responsable des membres et du développement des affaires du Groupe PIT de FPInnovations.

Yan Lambert, directeur des opérations pour Cascades Transport, s’intéresse depuis longtemps à la possibilité d’électrifier ses tracteurs de manoeuvre. Il a d’ailleurs immédiatement manifesté son intérêt au Groupe PIT lorsqu’il a su qu’un projet en ce sens était en préparation pour les membres.

Cascades et le Groupe PIT ont testé ce tracteur de maneouvre électrique de février à avril. (Photo: Steve Bouchard)

Après plusieurs mois de démarches auprès des manufacturiers, l’entreprise texane, LonesStar SV, a accepté de participer au projet avec son camion Lonestar S22Le véhicule, équipé d’un groupe motopropulseur Dana, s’est finalement retrouvé dans la cour des usines de Cascades à Kingsey Falls afin de passer une batterie de tests élaborée et supervisée par le Groupe PIT.

Le développement durable fait partie de l’ADN de Cascades et participer à ces essais s’inscrit dans l’ordre naturel des choses. L’entreprise a pratiquement créé un village électrique à Kingsey Falls, offrant une aide financière aux employés qui font l’acquisition d’une voiture électrique. Et ce n’est pas par hasard si pas moins de 48 bornes de recharge sont déjà installées dans cette municipalité qui compte une population de 2000 personnes.

Cascades a déjà converti du propane à l’électricité 90% de sa flotte de chariots élévateurs. « Avec les connaissances que nous avons acquises avec cette transition, l’utilisation de tracteurs de manœuvre électriques apparaît sensée. Le camion tourne autour de la borne de recharge. On voit là une bonne occasion », explique Yan Lambert.

Le tracteur de manœuvre LoneStar qui a été mis à l’essai de février à avril est un prototype qui a été préparé au Centre technologique de Dana à Laval. Il est équipé d’un moteur Sumo de TM4 et de deux batteries de 110 kWh.

Cascades exploite six tracteurs de manœuvre conduits par 12 opérateurs sur plusieurs quarts de travail. Différents opérateurs ont pris le volant durant les essais. Les capteurs et système de télémétrie installés sur le véhicule permettront de recueillir une panoplie de données, notamment en lien avec l’autonomie, les recharges et l’utilisation du système de chauffage.

Il s’agit d’un tracteur à six roues d’une capacité de 80 000 livres, selon les normes américaines, mais le fabricant a invité les gens de Cascades à déplacer des remorques à trois ou quatre essieux de plus de 100 000 lb s’ils le souhaitaient. « Nous l’avons testé et le tracteur fait le travail, mais la vitesse est réduite et cela demande beaucoup aux batteries », explique Yan Lambert.

« Au point de vue de la sécurité, nous voulons nous assurer que tout soit bien adapté aux conditions hivernales, par exemple, que les roues ne se mettent pas à patiner lorsque le véhicule se déplace sans charge. La programmation des véhicules électriques est modifiable, elle sera donc revue au besoin », indique Marc Trudeau. « De plus, nous voulons faire des comparatifs avec les camions au diesel utilisés ici pour évaluer la réduction des émissions polluantes. »

Le Groupe PIT veut aussi évaluer les coûts d’entretien par rapport au diesel, bien que cela sera difficile étant donné que les tests n’ont duré que deux mois. « Cependant, il sera possible de faire des projections quant au coût total d’exploitation avec les données recueillies. »

Grâce à Cascades, la municipalité de Kingsey Falls est probablement la plus électrifiée au pays avec ses 48 bornes de recharge pour une population de 2000 habitants. (Photo: Steve Bouchard)

Le facteur humain est également important. Le Groupe PIT évaluera les avantages de la propulsion électrique sur les opérateurs, par exemple l’absence de bruit et d’odeurs du moteur diesel et la réduction substantielle de la vibration de la cabine.

Un opérateur à qui nous avons eu l’occasion de parler sur place nous a confié que la conduite du Lonestar électrique est « très plaisante et vraiment très silencieuse », et qu’il ne verrait aucun inconvénient à troquer un tracteur de manœuvre au diesel pour un modèle électrique, moyennant quelques améliorations à apporter, par exemple à la visibilité sur le côté droit et aux marches permettant de monter dans la cabine.

« Nous sommes très conscients qu’il s’agit d’un prototype bâti pour la recherche. Nous voulions voir si ce tracteur de manœuvre pouvait effectuer le travail », confirme M. Lambert.

LoneStar avance que son tracteur de manœuvre à deux batteries peut travailler jusqu’à 22 heures sur 24 dans des conditions normales. Cette autonomie démontre un avancement technologique impressionnant. Il ne reste plus qu’à savoir comment il se comportera dans les pires exigences de travail hivernal.

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 25 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*