Le marché au comptant aurait touché le fond en avril

0

Les volumes globaux de cargaisons au Canada ont décru de 56% par rapport au mois de mars, affichant une baisse de 38% en comparaison avec le mois d’avril 2019.

Mais TransCore Link Logistics croit que le pire pourrait déjà être passé. Les volumes de cargaisons ont décliné de façon constante dans toutes les régions du Canada en avril, alors que la disponibilité de camions a augmenté de 15% par rapport à mars, les transporteurs se tournant vers le marché ponctuel au comptant dans l’espoir de rentabiliser leur excès de capacité.

Des 100 corridors interurbains les plus achalandés sur Loadlink, seulement un quart d’entre eux (25) ont connu une hausse des volumes de cargaisons sur une base mensuelle. Les gains les plus marqués au cours du mois sont venus des marchés de l’extérieur tels que la Californie et la Floride. Ces importants marchés agricoles ont connu des pics saisonniers massifs, alors que les récoltes du printemps arrivées à maturité étaient prêtes à être exportées vers les grands marchés canadiens de Montréal et Toronto.

La bonne nouvelle, c’est que les volumes ont augmenté sur certains corridors interurbains. Le corridor Calgary (AB) à Saskatoon (SK) a enregistré des hausses de volumes de 82% sur une base hebdomadaire.  Celui de Winnipeg (MB) à Calgary a connu une hausse de 65%,  le corridor Toronto à Calgary a été en hausse de +50% et celui de Toronto à Montréal a augmenté de 32%.

« Dans l’avenir rapproché, la réouverture de certaines installations de fabrication automobile devrait donner du tonus aux volumes destinés aux transporteurs desservant ce secteur d’activité », a indiqué TransCore Link Logistics par communiqué . « Alors que les gouvernements canadien et américain continuent à travailler sur un plan de reprise de l’économie, la perspective à court terme pour l’industrie canadienne du camionnage ne peut qu’être positive avec le redémarrage de l’industrie manufacturière. »

La société estime que les volumes de chargement d’avril représentent les «niveaux de cargaisons absolus les plus bas atteints pendant cette période de déclin» et que les volumes de mai seront plus élevés.

En avril, la capacité s’est accrue pour la première fois en six mois. Le ratio plutôt sain de 2,18 camions par cargaison en mars a bondi de 159% pour atteindre une valeur de 5,64 en avril. Sur une base annuelle, le ratio de camions par cargaison a été 49% plus élevé, comparativement au taux de 3,78 en avril 2019.

 

Partager.

Laisser une réponse