Le marché des camions se redresse, mais nous ne sommes « pas encore sortis du bois »

0

GREENSBORO, N.C. – L’incertitude économique continue de maintenir de nombreux acheteurs de camions sur la touche, mais des incitations attrayantes de la part des fabricants de camions aident à faire bouger les inventaires.

Magnus Koeck, vice-président de la stratégie produit et de la gestion de marque pour Volvo Trucks North America, a indiqué, lors d’une mise à jour présentée en marge du dévoilement des changements apportés aux modèles VHD et VAH, qu’il était difficile de prédire quand le marché des camions se rétablirait complètement.

Normalement, le Groupe Volvo fournit des prévisions de marché après chaque rapport trimestriel. « Nous ne l’avons pas fait cette fois, car nous ne savons pas où 2021 nous mènera », a admis M. Koeck.

Volvo a dû faire des choix difficiles, notamment en mettant à pied 4 100 employés dans le monde, dont plusieurs en Amérique du Nord. Mais, du côté positif,  la société a utilisé ses installations pour produire de l’équipement de protection individuelle comme des visières de protection, a offert des repas gratuits aux camionneurs sur la route, a maintenu ses services uptime à distance fonctionnels, son approvisionnement en pièces est resté stable, et il a continué d’investir dans les technologies futures.

« Jusqu’à 3 000 employés de Volvo ont travaillé à domicile au cours des derniers mois, mais notre Uptime Center, où nous surveillons nos clients 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, a fonctionné de manière transparente», a noté M. Koeck.

(Photo: VTNA)

Volvo a toutefois dû arrêter d’inviter ses clients à son Customer Center,  où les acheteurs peuvent examiner les versions initiales d’une commande et s’assurer qu’ils auront exactement les camions auxquels ils s’attendent. Ces vérifications se font maintenant de manière virtuelle.

«Cela a très, très bien fonctionné. Parfois encore mieux qu’avec la méthode traditionnelle», a souligné Magnus Koeck, faisant remarquer que les minuscules caméras utilisées pour montrer des composants individuels peuvent accéder à des endroits difficiles à voir en personne. « Bien sûr, nous espérons que nous pourrons recommencer les visites physiques à l’avenir. »

Le ralentissement du marché, cependant, n’aurait pas pu arriver à un pire moment. Les commandes de camions étaient déjà en baisse en raison de la nature cyclique normale du camionnage.

«Nous étions dans un marché très fort qui descendait à des niveaux plus normaux», a expliqué M. Koeck, rappelant la mise à jour économique qu’il avait présenté au plus récent salon NACV d’Atlanta. « Ce que nous n’avions pas prévu, c’est la COVID. »

L’inventaire global de camions dans l’industrie a considérablement baissé alors qu’il avait atteint des niveaux presque record.

Le virus a touché tous les marchés mondiaux et tous les segments de Volvo. Le constructeur et ses concurrents ont commencé à offrir des incitatifs pour relancer les ventes et les commandes, ce qui, selon M. Koeck, s’est avéré efficace, en particulier pour réduire les stocks des concessionnaires à des niveaux plus sains.

«L’inventaire global de camions dans l’industrie a considérablement baissé alors qu’il avait atteint des niveaux presque record», a expliqué Magnus Koeck. Il prévoit qu’on verra les effets des encouragement financiers offerts par les fabricants à l’achat de camions dans les commandes de cet été – à moins d’un autre arrêt économique généralisé.

« Il est trop tôt pour dire que nous sommes sortis du bois », a-t-il reconnu. «Nous pouvons voir une autre forêt arriver, mais en principe, oui, nous voyons des signes positifs.»

Partager.

Laisser une réponse