Le palmarès des pires routes de CAA-Québec établit un record avec 21 000 votes

0

La campagne 2019 Les pires routes du Québec a connu un record de participation avec 21 000 votes enregistrés aux quatre coins du Québec par des milliers d’automobilistes, cyclistes, piétons, camionneurs et chauffeurs de taxi.

Si de nombreuses routes ont été réparées depuis les cinq premières éditions des pires routes, il reste encore beaucoup à faire alors que la moitié du palmarès 2019 est formé de routes «récidivistes» où les bris et les nids-de-poule sont omniprésents ou encore de routes qui seront bientôt en réfection. Certains citoyens ne lésinent pas pour manifester leur impatience envers les autorités afin que les choses changent. C’est d’ailleurs le cas du boulevard Gouin Est, à Montréal, qui termine au sommet pour la deuxième année de suite.

«À tous ceux qui se sont donné la peine de participer, je vous assure que votre voix a été entendue», a déclaré Sophie Gagnon, vice-présidente communications et affaires publiques de CAA-Québec. «CAA-Québec ira porter votre message et cette participation record rend notre intervention d’autant plus légitime et motivante.»

Le gouvernement a récemment bonifié l’aide à l’entretien de la voirie locale, de même que les sommes allouées au réseau routier, qui s’élèvent à presque 25 milliards de dollars sur 10 ans. «Il faut continuer dans cette voie pour rattraper le déficit d’entretien qui a été creusé pendant des années», ajoute-t-elle.

Des citoyens se mobilisent
Les employés d’une compagnie en Montérégie en ont assez des trous sur la rue Newton, à Boucherville. Après plusieurs plaintes des employés et des livreurs, la direction a donc encouragé l’ensemble des employés à voter massivement pour cette route, qui a terminé au 4e rang du palmarès. «On voulait faire front commun pour faire bouger les choses et la plateforme Les pires routes était la seule qui pouvait nous donner de la visibilité. Quand c’est rendu que tu dis à tes clients de faire attention aux trous sur notre rue de nos bureaux, c’est grave! Des pneus crevés, des roues endommagées, des véhicules désalignés… Ça commence à coûter cher à nos employés et pour notre flotte de camions», a déclaré la direction de l’entreprise.

La campagne Les pires routes 2019 s’est tenue du 24 avril au 24 mai. Le ministère des Transports ainsi que l’ensemble des municipalités du palmarès ont été prévenus officiellement : CAA-Québec leur demandera, dans quelques mois, si les routes montrées du doigt ont été réparées ou s’ils ont un plan de match pour ce faire, et publiera cette mise à jour.

Partager.

Laisser une réponse