Le PEACVL sera permanent à partir du 10 décembre

Nicolas Trépanier

L’Association du camionnage du Québec (ACQ) a informé ses membres de la publication du décret 1208-2020 dans la Gazette officielle, annonçant une modification au Règlement sur les permis qui permettra la participation au Programme enrichi d’accès à la conduite de véhicules lourds (PEACVL) en permanence dès le 10 décembre 2020.

Les travaux pour la mise en œuvre sont en cours de réalisation et seront prêts le mois prochain, de manière à accueillir les nouveaux candidats des cohortes 2021 du CFTR et du CFTC.

«C’est quelque chose de majeur, une très grosse nouvelle pour nous», se réjouit Normand Bourque, coordonnateur, dossiers techniques et opérationnels à l’ACQ, qui nous a fait part de ses commentaires lors d’un entretien téléphonique.

«Des jeunes qui s’intéressaient au programme se demandaient si le programme existerait encore», de poursuivre M. Bourque, en lien avec le projet pilote qui s’est terminé en avril dernier. «Maintenant, tous les jeunes intéressés par le programme n’ont plus à se poser la question.»

Il ajoute être très satisfait du délai entre la fin du projet pilote et la récente modification. «C’est au-delà des attentes de l’ACQ», a-t-il précisé. «Le Programme est encore très actif et vivant. On ne perd pas le momentum et ça, c’est un très gros avantage.»

Il est à noter que l’intégration des 10 participants présentement en stage sera assurée sans interruption de leurs activités au nouveau PEACVL.

Pandémie oblige, toutes les mesures nécessaires ont été prises pour ralentir la propagation de COVID-19, conformément aux recommandations du gouvernement : port du masque, distanciation dans les salles de classe, formation à distance lorsque possible, etc.

«Mais en termes de rythme, ça n’a pas vraiment changé», assure Normand Bourque. «Même si les deux centres sont des écoles du ministère et que les règles sont prises très au sérieux, tout fonctionne à peu près de la même façon.»

Rappelons que le PEACVL a fait l’objet de deux projets pilotes au cours des dernières années. Le dernier projet, qui s’est déroulé de 2016 à 2020 et que l’ACQ a qualifié de grand succès, a permis d’accueillir 300 jeunes.

«C’était la limite fixée pour le projet pilote mais à partir de maintenant, tout est ouvert», de poursuivre M. Bourque. «Il n’y a plus de maximum et le nombre d’inscriptions va dépendre de la demande. Les centres vont s’adapter.»

Le PEACVL constitue l’une des mesures visant à aider les transporteurs à minimiser les répercussions de la pénurie de chauffeurs. Il a pour objectif de permettre aux jeunes diplômé(e)s d’un des deux Centres de formation en transport, soit celui de Charlesbourg et celui de Saint-Jérôme, d’accéder à la conduite de véhicules lourds à partir de l’âge de 18 ans.

«La concrétisation du PEACVL est une nouvelle majeure pour l’industrie du transport et nos jeunes conducteurs, et nous nous réjouissons de cette bonne nouvelle», peut-on lire dans le communiqué de l’ACQ.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*