Le Port de Québec annonce une entente avec Hutchison Ports et le CN pour le développement d’un terminal de conteneurs

0

Mario Girard, président du Port de Québec, en avait parlé lors du souper-conférence du Club de trafic de Québec tenu le 27 mars dernier, et l’annonce officielle est tombée le 28 mai: l’Administration portuaire de Québec (APQ) a signé une entente commerciale à long terme avec Hutchison Ports, le plus important réseau de ports dans le monde, et le Canadien National (CN), la principale compagnie de transport et de services de chaîne logistique en Amérique du Nord, en vue de construire et d’exploiter le nouveau terminal de conteneurs, dans le cadre du projet Laurentia (appelé auparavant Beauport 2020).

Grâce à cette entente, Hutchison Ports compte maintenant dans son réseau mondial 52 ports situés dans 27 pays. Le projet de 775 millions de dollars sera financé principalement par un investissement conjoint des trois partenaires. L’APQ poursuit également ses discussions avec les gouvernements fédéral et provincial pour compléter le financement. Une fois en activité, le nouveau terminal permettra la création de centaines d’emplois.

«Nous avons choisi Hutchison Ports parce qu’il s’agit d’un opérateur de classe mondiale doté d’une expertise axée sur la clientèle et qui partage notre vision commerciale en matière d’efficacité de la chaîne logistique, d’innovation, de sécurité et de préoccupations environnementales. Aujourd’hui, par l’entremise d’une coentreprise entre Hutchison Ports et le CN, nous posons les jalons pour que ce projet devienne un succès commercial et d’acceptabilité sociale en Amérique du Nord ainsi qu’un vecteur de développement économique pour le Québec, permettant au Saint-Laurent de gagner de la croissance additionnelle et une meilleure compétitivité avec les ports américains», a commenté Mario Girard, président-directeur général de l’Administration portuaire de Québec.

L’entente prévoit que Hutchison Ports construira les installations de manutention portuaire les plus vertes et technologiques de toute l’Amérique du Nord.   

Une nouvelle image de marque   

Le projet ayant franchi un jalon important, l’Administration portuaire de Québec profite de l’occasion pour dévoiler la nouvelle image de marque de son terminal de conteneurs en eau profonde. Afin de faire référence à la genèse du continent nord-américain, le projet portera dorénavant le nom de Laurentia, reflétant la portée et l’importance à l’échelle du continent du nouveau terminal de conteneurs sur le Saint-Laurent.

Rappelons que le terminal Laurentia possède des atouts stratégiques qui lui confèrent un rôle unique dans la chaîne logistique continentale. En tant que terminal en eau profonde situé le plus loin à l’intérieur des terres en Amérique du Nord, c’est la seule installation sur le Saint-Laurent pouvant accueillir les nouvelles générations de navires à grandes capacités. Il met à profit une desserte ferroviaire et une connexion autoroutière directe et dispose de tous les espaces requis pour faire transiter efficacement des milliers de conteneurs par année. Selon une étude de KPMG, dans la phase de construction uniquement, le projet générera 500 millions de dollars en retombées économiques et en moyenne 1 267 emplois par année. À terme, le projet générera 84 millions de dollars en retombées économiques par année et créera près de 800 emplois, dont 500 emplois directs, à Québec.

Le terminal de conteneurs en eau profonde fait actuellement l’objet d’un processus d’évaluation environnementale par l’Agence canadienne d’évaluation environnementale.

Partager.

Laisser une réponse