Le renforcement des marchés entraîne une augmentation des commandes de camions

0

BLOOMINGTON & COLUMBUS, Ind. – Les commandes de camions ont rebondi en juillet, alors que les commandes de camions de classe 8 ont été les plus fortes depuis octobre 2019, et que celles des camions de classes 5 à 8 ont atteint un sommet en six mois.

La firme de recherche FTR a indiqué que 20 000 commandes préliminaires de camions de classe 8 ont été prises en juillet, en hausse de 28% par rapport à juin et le double par rapport à juillet 2019. Les commandes ont été meilleures que prévu.

«Alors que nous atteignions le sommet de la demande estivale, les marchés du fret ont montré de la force et de la résilience, ce qui a conduit à des commandes supplémentaires de camions», a déclaré Jonathan Starks, directeur du renseignement chez FTR. «Les commandes pour juin et juillet ont été plus robustes que prévu et cela constitue une bonne nouvelle pour les équipementiers. Cependant, malgré l’augmentation des commandes, FTR s’attend toujours à ce que le marché de la classe 8 maintienne une reprise lente et régulière.»

«Les fabricants  ont reçu le coup de pouce dont ils avaient besoin avec les commandes de juillet, et cette activité permettra à l’industrie de continuer à progresser», a ajouté M. Starks.

ACT Research a rapporté 20 300 commandes préliminaires de camions de classe 8, tandis que les commandes de camions des classes 5 à 7 ont glissé de 6% par rapport à juin, à 16 700 unités.

«Les données préliminaires montrent que les commandes de juillet pour les véhicules de poids moyen et lourd sont les plus élevées depuis six mois», a souligné Kenny Vieth, président et analyste principal d’ACT. «Il y a moins d’une semaine, nous avons appris que l’économie américaine était en recul de 9,5%  au deuxième trimestre par rapport au premier, et en baisse de 10,6% comparativement à la fin de 2019. De plus, lorsque la COVID a commencé à sévir à la fin du mois de février, l’industrie du camionnage souffrait d’une surcapacité persistante qui continuait d’exercer une pression à la baisse sur les taux de fret et, par extension, sur la rentabilité des transporteurs.»

Mettant ces faits en contexte avec le marché nord-américain des poids lourds, M. Vieth a déclaré: «La hausse des tarifs et l’amélioration des bénéfices des transporteurs ajoute une perspective à ce qui se passe actuellement dans les commandes de classe 8: tout est question d’offre et de demande. Alors que de nombreux conducteurs (et camions) ont été mis à l’écart, la capacité disponible est désormais insuffisante pour répondre aux volumes de fret. Il y a une vieille relation entre les profits des transporteurs et la demande d’équipement.»

Partager.

Laisser une réponse