Legault parle d’électrification des transports avec Volvo au forum de Davos

0

Le premier ministre du Québec, François Legault, a multiplié les rencontres au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, au cours des derniers jours.

L’une des plus marquantes pour notre industrie aura été son tête-à-tête avec le président du Groupe Volvo, Martin Lundstedt. Les deux hommes ont « discuté de la possibilité de fabriquer des camions et des autobus électriques au Québec », indique M. Legault sur sa page Facebook.

Volvo est très active dans le domaine de l’électrification des véhicules commerciaux et est déjà présente au Québec avec son usine d’autocars Prevost à Ste-Claire, qui a également obtenu le mandat d’assembler des camions militaires pour la division Mack.

Il n’est pas encore établi si le premier ministre a tenté de convaincre Volvo d’assembler des véhicules lourds électriques au Québec, d’acheter des technologies québécoises d’électrification de véhicules commerciaux ou les deux. « Tout est sur la table » a déclaré Ewan Sauves, attaché de presse de M. Legault en entrevue à Transport Routier.

« Le Québec est plus que jamais prêt à prendre part à la fabrication et l’assemblage d’autos, d’autobus et de camions électriques », a ajouté M. Legault sur son compte-rendu Facebook.

Chez Volvo, au sujet de la rencontre avec le premier ministre du Québec, le service des relations avec les médias indique à Transport Routier : « Le Groupe Volvo étant une entreprise dont les opérations, les clients et les concessionnaires se trouvent partout à travers le monde, il est avantageux de se trouver à la table lorsque les leaders internationaux se réunissent, afin d’approfondir le réseau de contacts d’affaires et politiques, existants ou potentiels. Davos est une plateforme idéale pour prendre le pouls quant à différents sujets d’importance tels que la durabilité et les relations commerciales. »

Diesel renouvelable, intelligence artificielle et commerce avec le Texas

Toujours à Davos, le premier ministre Legault a discuté avec d’autres intervenants liés au transport par camion, notamment la haute direction de Suncor (Petro-Canada). « Nous avons échangé sur leur projet d’usine de production de diesel renouvelable », écrit M. Legault.

Des rencontres ont également eu lieu avec d’autres firmes présentes au Québec, telles que GE Renewable Energy et ABB avec qui il a été question d’intelligence artificielle, un élément essentiel de la technologie des camions autonomes.

M. Legault a aussi échangé avec le gouverneur de l’État du Texas, Greg Abbott. Le Texas est le plus important premier partenaire commercial du Québec aux États-Unis, les échanges étant évalués à 12 milliards de dollars annuellement.

C’est également au Texas qu’est située la ville de Laredo, où bon nombre de camions québécois livrent ou recueillent de la marchandise provenant du Mexique ou y étant destinée.

Ce texte a été mis à jour afin d’y inclure les commentaires de Volvo.

Partager.

Laisser une réponse