L’embauche de chauffeurs étrangers facilitée

Le ministre du Travail du Québec a annoncé hier que de nouvelles professions sont ajoutées à la liste de celles bénéficiant d’assouplissements du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) et plusieurs d’entre elles sont directement liées à l’industrie du camionnage.

Il est en effet question de conducteurs de camions de transport, de répartiteurs et de commis aux pièces.

La profession de chauffeur de camions a été ajoutée à la liste de celles pour lesquelles des assouplissements sont apportés dans le cadre du Programme des travailleurs étrangers temporaires. (Photo : iStock)

Cette liste mise à jour a été remise au gouvernement fédéral à la suite des consultations tenues avec les partenaires du marché du travail. Les assouplissements négociés permettront à plusieurs entreprises d’obtenir de façon simplifiée du renfort en matière de main-d’œuvre, affirme le ministère du Travail par voie de communiqué.

Au cours des prochaines semaines, ces assouplissements temporaires seront mis en application par le gouvernement fédéral et ces mesures seront en vigueur jusqu’en décembre 2023.

Il est à noter que de l’aide financière peut parfois être accordée par Québec afin de faciliter les démarches de recrutement à l’international.

« Maintenant que nous avons précisé les secteurs de l’activité économique et les professions qui bénéficieront des assouplissements, nous nous attendons à une mise en œuvre rapide de ceux-ci par le gouvernement fédéral. Ces travailleurs et travailleuses doivent obtenir leur permis de travail dans les plus brefs délais », a déclaré le ministre Boulet.

L’ACQ satisfaite mais demande à voir

En entrevue au Journal de Québec, le président-directeur général de l’Association du camionnage du Québec (ACQ), Marc Cadieux, a dans un premier temps rappelé que l’immigration avait été identifiée par l’organisation comme l’un des leviers permettant d’atténuer la pénurie de chauffeurs et autres professionnels du transport par camion.

« Pour nous c’est une excellente nouvelle, nous avons besoin de plus de 2 000 chauffeurs par année », a déclaré M. Cadieux.

Il a également rappelé que l’ACQ a fait des représentations en ce sens auprès des deux paliers de gouvernement supérieurs et, s’il se réjouit de l’assouplissement annoncé du traitement des demandes d’accès au Programme des travailleurs étrangers temporaires, tout comme le ministre Boulet il espère que les intervenants suivront dans le même esprit de facilitation en ce qui a trait aux délais de traitement des demandes.

« Il est certain qu’il faut accélérer et améliorer les délais », a ajouté M. Cadieux, disant que ceux-ci « pèsent très lourd pour notre industrie. »

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*