Les chauffeurs diabétiques peuvent faire du transfrontalier

4

Il y a du nouveau du côté des relations canado-américaines en ce qui concerne les chauffeurs qui utilisent de l’insuline pour traiter leur diabète.

En effet, le Conseil canadien des administrateurs en transport motorisé (CCATM) vient d’informer l’Alliance Canadienne du camionnage (ACC) de nouvelles dispositions de réciprocité entre le Canada et les États-Unis.

Depuis 1998, les chauffeurs canadiens dépendants de l’insuline ne pouvaient pas conduire de camions commerciaux aux États-Unis, la même restriction s’appliquant aux chauffeurs américains en territoire canadien.

La situation a changé depuis le 9 septembre 2019 et les diverses juridictions canadiennes s’emploient à contacter les détenteurs de permis de conduire portant le code « W » – identifiant la condition de diabète traité à l’insuline – afin de les informer de la levée de cette interdiction.

Les chauffeurs concernés par ces nouvelles dispositions sont invités à contacter la SAAQ afin de faire retirer ce code « W » de leur permis et ainsi pouvoir effectuer du transport transfrontalier.

Partager.

4 commentaires

    • Steve Bouchard
      Steve Bouchard Sur

      L’Alliance canadienne du camionnage nous dit que les informations à ce sujet seront disponibles auprès de la SAAQ. Nous ferons un suivi.

  1. Avatar
    Brigitte Nicholson Sur

    Par contre je viens de vérifier sur le site
    Sur les site de la SAAQ et rien n’a été changer sur ce règlement a voir????

    • Steve Bouchard
      Steve Bouchard Sur

      Le changement vient tout juste d’être annoncé au niveau canadien, probablement que les provinces n’ont pas encore fait les mises à jour.

Laisser une réponse