Les coûts des réparations augmentent, mais le kilométrage entre les réparations aussi

Les coûts des pièces, de la main-d’œuvre et des réparations en général montent en flèche pour les flottes de camions, mais l’importance accrue accordée à l’entretien préventif permet de prolonger le kilométrage entre les pannes.

Telles sont les principales conclusions de deux rapports d’analyse comparative réalisés par le Technology & Maintenance Council (TMC) de l’American Trucking Associations, et ses partenaires de collecte de données Decisiv et FleetNet America.

Mark Wasilko, vice-président du marketing de la plate-forme de gestion des services Decisiv, explique que son entreprise enregistre environ un million d’événements de service par trimestre. À l’aide de codes VMRS, elle identifie les tendances liées aux coûts de réparation.

(photo : iStock)

Au quatrième trimestre de 2021, le coût moyen des pièces a augmenté de 2,72 %, celui de la main-d’œuvre de 3,71 % et celui des pièces et de la main-d’œuvre combinées de 3,71 %.

Les comparaisons d’une année sur l’autre sont plus choquantes : le coût de la main-d’œuvre a augmenté de 14,26 %, celui des pièces de 8,77 % et celui des pièces et de la main-d’œuvre combinées de 10,81 % par rapport au quatrième trimestre de 2020.

«C’est une mauvaise tendance», a déclaré M. Wasilko lors d’une conférence de presse du TMC. Par code VMRS, les coûts de réparation les plus élevés étaient liés au moteur (36,8 %), aux systèmes d’échappement (14,9 %) et aux freins (5 %).

Dans un autre rapport d’analyse comparative réalisé par FleetNet America, qui examine les coûts de réparation moyens et le kilométrage entre les réparations, Paul Gildenhorn, vice-président des ventes de FleetNet, souligne quelques tendances intéressantes.

Étrangement, le kilométrage total des flottes a diminué au quatrième trimestre de 2021 par rapport au trimestre précédent. M. Gildenhorn attribue cela aux pénuries de la chaîne d’approvisionnement qui ont devancé le pic de la saison d’expédition des Fêtes.

Mais l’étude a également souligné une forte augmentation du nombre de kilomètres entre les pannes au quatrième trimestre – 42 559, soit le plus grand nombre observé en deux ans. Selon M. Gildenhorn, cela pourrait s’expliquer par l’importance accrue accordée à l’entretien préventif, imposé aux flottes qui doivent utiliser leur matériel plus longtemps en raison des pénuries de la chaîne d’approvisionnement qui ont compliqué l’acquisition de nouveaux camions.

«Les flottes doivent consacrer plus de temps et accorder une plus grande attention à leurs programmes d’entretien préventif que jamais auparavant», de dire M. Gildenhorn. «Elles ont dû faire durer ce matériel.»

FleetNet utilise également les codes VMRS pour catégoriser les pannes. L’entreprise a constaté que les cinq principaux codes représentaient 67 % du total des réparations : pneus, freins, moteur, système de démarrage et systèmes d’échappement. Les rapports complets sont disponibles auprès du TMC.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*