Les gens de pavage prêts à reprendre le collier

0

C’est en saluant la décision de rouvrir l’économie et de relancer les chantiers routiers et d’infrastructures que Bitume Québec a fait savoir aujourd’hui que toutes les mesures de prévention et règles nouvelles édictées en matière de santé et sécurité des travailleurs avaient été mises en place.

Le regroupement ajoute que tous les acteurs de l’industrie du bitume, du pavage et de l’entretien des routes sont fébriles à l’idée de se remettre à l’œuvre le 11 mai prochain.

Les producteurs de bitumes et les entrepreneurs exploitant des usines d’asphalte et/ou des carrières pour le concassage d’agrégats ont été récemment autorisés à maintenir des activités minimales prioritaires afin de faciliter la remise en marche active des opérations le moment venu.

De ce fait, toutes les nouvelles règles et mesure de prévention en matière de santé et sécurité édictées par le gouvernement du Québec et consacrées par le Guide CoVID-19 de la CNESST ont eu le temps d’être implantées et éprouvées.

Le président de Bitume Québec a dit espérer que les 5,4 milliards de dollars consacrés aux réseaux routier, ferroviaire et aéroportuaire du Québec sauront contribuer efficacement à la relance de l’économie.

« Nous sommes quelque peu perplexes, par ailleurs, face à l’état actuel du réseau routier qui n’a été livré qu’à des mesures d’entretien d’urgence depuis le début de la pandémie en mars dernier » a déclaré Martin Pelletier, s’interrogeant à savoir si les périodes hivernales de gel et de dégel printanier n’ont pas trop laissé de cicatrices et de stigmates sur nos routes qui ont été, dans bien des cas, dit-il, « sursollicitées par le transport lourd si essentiel pourtant à la chaîne d’approvisionnement en alimentation et en biens essentiels de toute nature ».

La capacité de production des usines de d’asphalte et celle des fournisseurs de bitume peuvent répondre aux besoins du moment, sans difficulté, a poursuivi M. Pelletier, soutenant pouvoir suivre le rythme si des travaux de voirie devaient s’accélérer ou la demande augmenter de façon significative en peu de temps.

Le président de Bitume Québec a conclu en précisant que tous les membres de l’association mettront un soin jaloux à promouvoir et assurer la santé et la sécurité de toutes et tous dès l’ouverture des chantiers.

Partager.

Laisser une réponse