Les services essentiels seront assurés par les ingénieurs du gouvernement du Québec durant la grève

En grève générale illimitée depuis le 22 avril dernier, les 1 800 ingénieurs du gouvernement du Québec ont accepté d’offrir des services essentiels durant le conflit. Signée avec le ministère des Transports du Québec (MTQ) le mardi 10 mai dernier, cette entente permettra donc aux inspections de sécurité de se faire sur l’ensemble du réseau routier québécois qui relève de ses compétences.

Conscients de la fragilité et des dangers que certaines structures peuvent représenter pour les usagers, notamment le pont Pierre-Laporte à Québec, les quelques ingénieurs compétents en la matière verront à ce que les structures importantes soient inspectées comme à l’habitude.

À la demande du MTQ, les structures neuves seront aussi incluses dans le cadre de l’entente sur les services essentiels « car, explique le MTQ, nous ne sommes pas en mesure de garantir que les structures sous notre responsabilité sont sécuritaires pour la population si nous ne pouvons procéder aux inspections générales prévues. »

Rappelons qu’outre les salaires, les ingénieurs du gouvernement du Québec se battent pour que l’expertise à l’interne soit renforcée au sein du MTQ. Cette expertise, graduellement transférée vers le privé depuis plus de 20 ans, est un problème récurrent qui avait été soulevé dans le rapport Gendreau et lors de la commission Charbonneau.

Rédacteur professionnel depuis plus de 15 ans, Christian possède une expérience considérable à titre de journaliste spécialisé en transport, notamment à titre de directeur de la rédaction de L'Écho du transport, magazine aujourd'hui disparu, et de Transport durable magazine.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*