Les systèmes d’Isaac et d’Axon Software s’intègrent

0

Saint-Bruno-de-Montarville, le 23 juillet 2020 –  Isaac Instruments annonce que son système s’intègre maintenant à celui d’Axon Software afin d’aider les transporteurs à optimiser leurs opérations. Grâce à cette nouvelle intégration, les positions géographiques, les valeurs d’odomètre et les heures moteur des véhicules enregistrées par ISAAC InControl sont transférées automatiquement dans le système d’Axon. Les répartiteurs et les gestionnaires de flotte peuvent consulter et utiliser ces informations en temps réel dans le logiciel de répartition, ce qui facilite la répartition et l’entretien des camions, indique Isaac.

Nous pouvons planifier de manière proactive avec un minimum d’efforts, et notre personnel gagne plusieurs heures par semaine.

Aaron Schaaf, directeur des opérations pour Lethbridge Truck Terminals, premier client d’Isaac à profiter  de l’intégration, indique que la charge administrative associée à l’entretien des véhicules est réduite. «Avec le transfert automatique du kilométrage des camions dans le logiciel Axon, nous recevons un courriel lorsque le kilométrage approche le seuil exigeant l’entretien du camion. Nous pouvons planifier de manière proactive avec un minimum d’efforts, et notre personnel gagne plusieurs heures par semaine », dit-il. « Nous avons aussi maintenant une vue immédiate des arrivées et des départs de nos camions aux sites de nos clients, directement dans notre système de répartition. Tout est affiché sur un seul écran et nous n’avons pas à suivre chaque camion individuellement pour informer nos clients de l’état des choses. L’enregistrement automatique des heures d’arrivée et de départ facilite également la facturation des temps de détention. »

« Cette première phase d’intégration avec le système d’Axon n’est qu’un début. En matière d’intégration de systèmes, Isaac vise à en maximiser le potentiel afin d’optimiser les opérations de ses clients. C’est notre mission pour tous les TMS avec lesquels notre solution s’intègre, et nous ferons de même avec Axon, » dit Jacques DeLarochellière, président d’Isaac.

Partager.

Laisser une réponse