Les ventes de classe 8 en baisse : la chaîne d’approvisionnement inquiète

Alors que les incertitudes causées par la pandémie continuent d’affaiblir la chaîne d’approvisionnement mondiale, les ventes de camions classe 8 ont chuté de 50% en janvier par rapport au même mois l’an dernier dans la zone combinée du Canada, des États-Unis et du Mexique. En chiffres, on arrive à 21 400 unités vendues cette année comparativement à 42 300 en janvier 2021.

Les ventes de classe 8 pour l’année 2021 exprimées ici mensuellement. Source : Gracieuseté de FTR, Truck OEMs

Explications

« Malgré une demande assez stable pour ce type de camion, ce sont notamment les contraintes associées à la capacité de s’approvisionner en semi-conducteurs et autres composants entrant dans la fabrication de ces tracteurs de route qui posent problème, » nous disait l’organisme de recherche en transport ACT Research dans son rapport mensuel sur l’état des ventes.

Ramener le secteur manufacturier en Amérique du nord

Craignant un ressac géopolitique – Taiwan, qui produit 65% des semi-conducteurs dans le monde, est convoité par la Chine, un pays qui menace désormais la domination de l’empire étasunien et l’équilibre des forces en Asie – le président de l’American Trucking Association, Chris Spear, a annoncé, le 21 janvier dernier dans un communiqué de presse, que la compagnie Intel prévoit investir plus de 20 milliards de dollars à Colombus, Ohio, afin de produire des composants informatiques pour le marché nord-américain.

« C’est de cette façon que nous pourrons sortir de la pénurie causée par la Covid-19, précise M. Spear : en investissant massivement dans notre propre chaîne d’approvisionnement. »

La prudence est de mise

Don Ake, vice-président, véhicules commerciaux au FTR.

Avec des arriérés de paiements qui s’accumulent, les gestionnaires de flottes sont donc plus prudents cette année dans leurs achats de camions. Ils attendent que les problèmes d’approvisionnement se détendent et que les produits reprennent la route dans des remorques de camions.

« Les fabricants de camions passent habituellement des commandes au même rythme que l’économie produit des biens manufacturiers à transporter, nous confie le vice-président, véhicules commerciaux au FTR Don Ake. Normalement, cela devrait indiquer que le marché est très stable. Dans le cas qui nous occupe aujourd’hui, cette réalité reflète un marché gelé par une chaîne d’approvisionnement affaiblie. »

Avec des commandes totalisant 343 000 unités en 2021, ce qui équivaudrait normalement à une année productive, l’industrie du camionnage nord-américain devra donc affronter, en 2022, un volume qui reflète les problèmes de la chaîne d’approvisionnement.

« La baisse des commandes de classe 8 a été de 8% en janvier par rapport à décembre 2021, termine M. Ake. Cet indicateur est révélateur que la chaîne d’approvisionnement ne s’est toujours pas améliorée depuis le dernier trimestre de 2021. »

Rédacteur professionnel depuis plus de 15 ans, Christian possède une expérience considérable à titre de journaliste spécialisé en transport, notamment à titre de directeur de la rédaction de L'Écho du transport, magazine aujourd'hui disparu, et de Transport durable magazine.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*