L’expérience employé en période de crise COVID-19

0

Lors de la Journée d’industrie, tenue mercredi par l’Association du camionnage du Québec, le conférencier Patrick Lespérance a abordé l’expérience employé en période de crise. Au cours de la présentation d’une soixante de minutes, il a partagé quelques statistiques plutôt intéressantes.

Le saviez-vous?

93 % des employés déclarent être plus susceptibles de rester à l’emploi d’un employeur empathique.

«Tout le monde vit la COVID différemment», d’ajouter M. Lespérance. «Essayez de savoir ce que vos employés ressentent et tâchez de les mettre à l’aise de communiquer leurs suggestions.» Selon lui, bon nombre d’employés gardent pour eux des suggestions susceptibles d’améliorer grandement le fonctionnement de leur entreprise.

41 % des Québécois se disent prêts à changer d’employeur après la pandémie.

«Faites un calcul rapide, ça fait beaucoup de monde à remplacer dans votre équipe!», de dire M. Lespérance, qui suggère notamment de faire appel à des ambassadeurs à l’interne pour favoriser le recrutement et la rétention.

Les employés très engagés génèrent 21 % plus de profits et entraînent une augmentation des ventes de 20 %.

Une façon de mobiliser les employés consisterait, par exemple, à les impliquer dans le choix des uniformes et des vêtements qu’ils doivent porter. «Vous serez surpris à quel point ça peut changer la donne», de poursuivre Patrick Lespérance. «Si le choix final ne correspond pas à leurs demandes, prenez le temps de leur expliquer pourquoi.»

Les recherches d’offres d’emploi sur téléphone intelligent ont augmenté de 500 % au cours des dernières années.

«Les gens ne prennent plus le temps de lire alors soyez concis», a-t-il ajouté. «Il faut savoir s’adapter au web et réduire la longueur des offres d’emploi.» Il suggère aussi de revamper les valeurs de l’entreprise – surtout si elles ont été définies il y a plusieurs décennies – pour qu’elles correspondent aux nouvelles réalités de l’industrie.

60 % des milléniaux se cherchent un emploi même s’ils en ont un. 

«Aujourd’hui, on se magasine une carrière comme on magasine un vélo», de dire M. Lespérance. «N’hésitez pas à mettre de l’avant vos avantages sociaux, comme l’accès à un gymnase ou à des soins dentaires.» Il a également mentionné des horaires flexible et «le droit à l’erreur», qui pourrait prendre la forme d’une cérémonie durant laquelle des bévues d’employés seraient soulignées de façon humoristique.

Un être humain est soumis chaque jour à des informations représentant 174 journaux.

«Ce n’est pas facile d’attirer l’attention des employés, et de la conserver», a-t-il déclaré. Selon une diapositive présentée, la durée d’attention moyenne d’un humain est passée de 12 secondes en 2000 à huit secondes en 2013, alors que celle d’un poisson rouge serait de neuf secondes! «J’aime bien cette citation de Carl W. Buechner : Ils peuvent oublier ce que vous avez dit, mais ils n’oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir.»

Partager.

Laisser une réponse