L’expérience l’emporte sur l’âge dans la sécurité des chauffeurs de camion, dit une étude

0

BLACKSBURG, Virginie – Bien que l’âge ait une certaine incidence, l’expérience de conduite de véhicules commerciaux est plus importante lorsque l’on considère les risques, dit une étude récente du National Surface Transportation Safety Center for Excellence du Virginia Tech Transportation Institute.

L’étude, qui met en évidence la continuelle pénurie de conducteurs et la main-d’œuvre en grande partie vieillissante, a rassemblé ses données à partir de l’étude sur les facteurs de risque pour la sécurité des conducteurs commerciaux parrainée par la Federal Motor Carrier Safety Administration, laquelle est actuellement en cours de révision par la FMCSA. Les plus de 9 000 participants ont été invités à remplir un questionnaire comprenant des questions sur l’âge du conducteur et son expérience de conduite commerciale. Ces informations ont ensuite été croisées avec les mesures de performance de sécurité des conducteurs du Motor Carrier Management Information System, ainsi qu’avec les données d’accident répertoriées par le transporteur et le Commercial Driver’s License Information System.

«Pour les conducteurs ayant de sept mois à un an d’expérience de conduite de véhicules commerciaux, les taux d’accidents étaient plus élevés pour les conducteurs âgés de 55 ans et plus par rapport à leurs homologues plus jeunes», indique l’étude. (Photo: iStock)

On pourrait penser que l’âge est le facteur le plus important dans la détermination du risque, comme c’est le cas pour la détermination des tarifs d’assurance pour les conducteurs non commerciaux, mais l’étude a révélé que l’expérience de conduite de camions-remorques était le facteur dominant. Cela a une incidence sur le débat visant à permettre aux camionneurs de moins de 21 ans de conduire entre les États.

«Beaucoup plus de problèmes avec les conducteurs plus anciens»

«Nous voyons beaucoup plus de problèmes avec les conducteurs plus âgés», souligne Joyce Sauer Brenny, PDG de Brenny Transportation. Son entreprise a mis en place un programme de formation complet en vue d’attirer des jeunes conducteurs. «Nos 30 ans et moins, qui ont suivi notre programme de formation, ont peu ou pas de problèmes d’incidents ou d’accidents. Nos 45 ans et plus sont responsables de la majorité des accidents et des incidents.»

Les conducteurs qui se joignent à l’entreprise sans expérience de conduite sont traités de la même manière que les jeunes conducteurs. Pour la plupart des chauffeurs, il faut un an pour être complètement libéré du programme. Mais en quoi l’âge est-il un facteur?

«Mon opinion personnelle, [c’est] une question de manque de confiance et d’une attitude l’air de dire «je connais ça, je suis passé par là», a expliqué Mme Brenny. «Les jeunes chauffeurs veulent faire leurs preuves; ils ont aussi des sens accrus. D’un autre côté, dit-elle: «Nous devenons de plus en plus lents à réagir en vieillissant. Je vois aussi plus de colère et de rage au volant chez les conducteurs plus âgés.»

Comparer l’âge du conducteur avec l’expérience

Le but de l’étude de Virginia Tech était d’examiner comment les performances de sécurité évoluent selon l’âge et les catégories d’expérience de conduite des véhicules commerciaux. Il a comparé des conducteurs de six catégories d’âge différentes et de huit catégories d’expérience de conduite différentes.

L’étude a montré que «pour les conducteurs ayant sept mois à un an d’expérience de conduite de véhicules commerciaux, les taux d’accidents étaient plus élevés pour les conducteurs âgés de 55 ans et plus par rapport à leurs homologues plus jeunes».

Lorsque l’on combine tous les types d’accidents, on voit que les conducteurs qui ont moins d’un an d’expérience en conduite de véhicules commerciaux avaient «des proportions plus élevées d’implication dans des accidents» que les conducteurs plus expérimentés, quel que soit leur âge. On a obtenu des résultats similaires pour les accidents évitables, alors que «les conducteurs de véhicules commerciaux légers moins expérimentés ont été proportionnellement plus impliqués dans des accidents et ce, dans la majorité des groupes d’âge».

Cet article a été initialement publié sur www.truckinginfo.com et est reproduite dans le cadre d’un accord de partage de contenu avec le magazine Heavy-Duty Trucking.

Partager.

Laisser une réponse