L’opération Roadcheck ciblera particulièrement les directions et suspensions -CORRECTION DE LA DATE

0

Les systèmes de direction et de suspension des camions lourds feront l’objet d’une attention particulière des agents de contrôle routier de tout le continent à l’occasion du blitz de vérification mécanique Roadcheck, qui se déroulera du 4 au 6 juin.

Le président de la Commercial Vehicle Safety Alliance (CVSA) qui regroupe les agences telles que Contrôle routier Québec, Jay Thompson, souligne à juste titre l’importance de la direction et de la suspension des véhicules commerciaux. « Non seulement ces systèmes supportent les lourdes charges transportées par les camions et autobus, ils contribuent à maintenir leur stabilité et leur contrôle en situations d’accélération et de freinage, assurant leur sécurité sur la route », a-t-il rappelé.

Notons que la direction et la suspension ont également une incidence directe sur l’usure des pneus. L’usure irrégulière des pneus représente une source de gaspillage pour les flottes qui pourraient ne pas pouvoir rechaper des carcasses endommagées. Au plan de la sécurité routière, un pneu dont l’usure est irrégulière est plus à risque de provoquer une panne en bordure de route.

Il est estimé que chaque année à l’occasion de l’opération Roadcheck, 17 poids lourds sont inspectés chaque minute au Canada, aux États-Unis et au Mexique.

Bien évidemment, les inspections mécaniques porteront sur l’ensemble des composantes des véhicules routiers même si l’accent est porté sur la direction et la suspension cette année. Les chauffeurs eux-mêmes feront l’objet de contrôles, notamment pour assurer la validité de leurs documents.

Les véhicules ou les chauffeurs ne répondant pas aux critères de sécurité routière seront placés hors service.

Ces inspections sont rigoureusement les mêmes que celles que les agents de contrôle routier mènent tous les jours de l’année mais l’opération Roadcheck et son blitz de 72 heures viennent chaque année rappeler l’importance de la conformité des véhicules commerciaux et de leurs chauffeurs.

Partager.

Laisser une réponse