L’une des fondatrices de CargoM honorée par ses pairs

1

Madeleine Paquin, présidente et chef de la direction de la firme Logistec et l’une des instigatrices de la création de CargoM, la grappe de logistique et transport de Montréal, vient d’être honorée par l’Association de la gestion de la chaîne d’approvisionnement (AGCA). L’organisation lui a décerné le très prestigieux titre de fellow.

Christian Bughagiar, président de l’AGCA, a dit de Mme Paquin qu’elle incarne « l’excellence en leadership en matière de gestion de la chaîne d’approvisionnement », la qualifiant également de visionnaire.

C’est le directeur général de CargoM, Mathieu Charbonneau, qui a proposé la candidature de Mme Paquin. Il a souligné que celle-ci a fait partie du groupe des fondateurs de CargoM. « Aux côtés d’influenceurs de notre secteur d’activité, comme Sylvie Vachon, chef de la direction du Port de Montréal, Mme Paquin a participé activement à la création de cette plateforme collaborative, réunissant les parties prenantes de la logistique et du transport de marchandises du Grand Montréal autour d’objectifs communs », a ajouté M. Charbonneau.

Mme Paquin siège au conseil d’administration d’Air Canada et a été administratrice pour des entreprises de premier plan comme la Financière Sun Life Canada, le Canadien Pacifique et Aéroports de Montréal. Elle est aussi membre du Conseil consultatif sur l’économie et l’innovation du Québec.

Lauréate de plusieurs prix, Mme Paquin a été nommée membre de l’Ordre du Canada en 2017 pour son rôle de chef de file en matière d’innovation dans les pratiques de gestion de la chaîne d’approvisionnement et de protection de l’environnement. Elle fait également partie du Cercle des Grands entrepreneurs du Québec.

« C’est un honneur d’accepter ce prix au nom de mon équipe. Cette reconnaissance est très importante pour nous tous chez Logistec », a commenté Mme Paquin, ajoutant : « Il s’agit d’un appui à l’impact positif de notre travail collectif visant à renforcer les capacités de l’économie canadienne. »

Partager.

Un commentaire

Laisser une réponse