Marcus Deschênes PDG de Transport Gilmyr

0

Directeur général de l’entreprise depuis six ans, Marcus Deschênes se porte acquéreur de la majorité des actions de Transport et Garage Gilmyr détenues par les fondateurs, Gilbert Thibault et Myrtha D’amours.

Karl Martin, contrôleur financier, demeure actionnaire minoritaire.

« Cette transaction permet d’assurer la continuité de nos opérations et de conserver nos 306 employés dédiés, soit 285 au siège social à Montmagny et 21 au terminal à Longueuil », a indiqué M. Deschênes qui sera dorénavant président-directeur du groupe.

M. Deschênes a fait son entrée chez Transport Gilmyr en mai 2007, à titre de responsable de la division remorques ouvertes qu’il a mise sur pied de toutes pièces. Il est devenu directeur des opérations en 2012 et, en 2014, il a accédé au poste de directeur général.

Un PDG disponible

Le nouveau PDG se dit un adepte de la « politique de la porte ouverte », illustrant ainsi sa disponibilité pour tous les membres de son équipe.

« Ça va toujours être comme ça, sinon ce sera la retraite pour moi. Ça toujours été comme ça ici », déclare M. Deschênes à l’occasion d’une conversation téléphonique avec Transport Routier.

Selon lui, cela permet d’être plus près des employés et cette ouverture a probablement un impact sur la rétention des chauffeurs de l’entreprise.

La porte de M. Deschênes est toujours ouverte à ses collaborateurs.

Un signe qui ne ment pas : Lorsque nous avons téléphoné chez Gilmyr, on nous a immédiatement transféré au bureau de M. Deschênes, qui a répondu lui-même sans aucun intermédiaire ou boîte vocale pour compliquer la communication.

Expansion

L’entreprise a été fondée en 1993 avec un seul camion, opéré par Gilbert Thibault. De nos jours, la flotte de Gilmyr compte 109 camions et 370 remorques, en plus de l’apport de 25 routiers autonomes. Plus de 40 % de son chiffre d’affaires est réalisé aux États-Unis.

Gilmyr a ouvert un terminal d’entreposage à Longueuil en 2016, peu de temps après l’expansion, en 2015, de la division Maritimes-Ontario qui a permis de doubler le volume d’affaires sur ces territoires.

Partager.

Laisser une réponse