NACV: un salon orienté vers le côté affaires du camionnage

0

TORONTO (Ontario) – Lorsque ses portes ouvriront du 25 au 28 septembre, le North American Commercial Vehicle Show (NACV Show) ne ressemblera à aucun autre événement de camionnage aux États-Unis. Il n’y aura pas de pavillon de recrutement. Pas de show and shine. Même pas de conducteurs dans les allées. Lorsque la première édition de ce salon aura lieu à Atlanta, en Georgie, il mettra l’accent sur le côté affaires de l’industrie du camionnage.

Pour emprunter le slogan du salon : ce sera le lieu de rencontre des flottes.

Tout l’espace d’exposition dans le Georgia World Congress Center est déjà vendu, assurant que 367 entreprises seront sur place – y compris tous les principaux fabricants d’équipement d’origine. En date du 24 juillet, 25 autres exposants figuraient sur une liste d’attente, espérant qu’un espace se libère à la dernière minute.

«Je ne crois pas qu’on ait déjà vu des modèles de kiosques de ce genre», de dire Joe Glionna, président de Newcom Business Media, qui s’est associée à Hannover Fairs USA dans l’aventure. «Les fabricants de camions font un investissement incroyable pour s’assurer que leurs kiosques sont conçus de manière à faire des affaires … il y aura clairement un facteur WOW au salon.»

L’ampleur de l’espace permettra aux exposants de montrer des gammes de produits complètes, allant des camions commerciaux aux autobus. En outre, beaucoup d’entre eux intégreront également des espaces de réunion dans leur kiosque, tandis que d’autres réserveront des salles de réunion sur place.

« Vous verrez beaucoup de rencontres avoir lieu au salon et hors du salon », d’expliquer M. Glionna.

Le salon est né parce qu’il y avait un besoin pour un événement axé sur les affaires. Les fournisseurs de l’industrie ont fait part de leurs frustrations quant à la structure des salons mise en place aux États-Unis. Les salons spécialisés servent des créneaux précis, comme le marché des camions de construction et spécialisés, mais il est difficile de faire des affaires dans des salons de l’industrie plus vastes, où les acheteurs qualifiés doivent partager l’espace avec les conducteurs et les amateurs de camions.

Traditionnellement, les salons « entreprise à entreprise » en Amérique du Nord ne favorisent pas les transactions sur place, comme cela se fait en Europe. « Mais les choses commencent à changer », observe Joe Glionna.

L’élaboration des horaires a présenté un autre défi. Deutsche Messe – la société mère de Hannover Fairs USA – organise le plus grand salon de camionnage d’Europe tous les deux ans à Hanovre, en Allemagne. Aux États-Unis, cependant, on privilégie les salons annuels.

«Les fabricants considèrent qu’ils n’ont pas suffisamment de nouvelles choses à dévoiler chaque année», souligne M. Glionna. L’idée d’alterner avec un salon européen s’est avérée particulièrement attrayante pour les grands fournisseurs qui ont une présence des deux côtés de l’Atlantique.

Le salon, qui a été créé en réponse à ces défis, implique un partenariat transatlantique entre Deutsche Messe et Newcom Business Media.  Deutsche Messe est associée à des salons en Allemagne, en Chine, en Inde et en Turquie, tandis que Newcom est derrière les foires commerciales canadiennes Truck World et Expocam. (Newcom publie également les magazines Transport Routier, Trucking Today, Truck and Trailer, Truck News et Truck West.)

M. Glionna a contacté Deutsche Messe, qui avait déjà manifesté son intérêt d’acquérir le salon Truck World de Toronto et, en quelques semaines, une réunion a été organisée. Deutsche Messe a finalement acquis la moitié de Truck World, alors que Newcom a obtenu la moitié de la nouvelle entreprise au sud de la frontière.

Partager.

Laisser une réponse