Un nouvel outil pour réduire les départs et accroître la fidélité du personnel

0

Le Plan V vient de faire son entrée dans l’industrie du transport. Cet outil, créé par la firme de Suzanne Quimper Stratégie et Communication, a pour objectif de réduire les départs récurrents des employés et accroître la fidélité du personnel.

Le principe du Plan V repose sur la hiérarchie des besoins fondamentaux de l’être humain, élaborée par Abraham Maslow en 1943. Adapté à la réalité de 2018, le Plan V fait tout de même référence à ces besoins encore très actuels. «Même si les employés ne font plus face aux mêmes défis qu’en 1940, leurs besoins n’ont pas changé», selon Mme Quimper. «Les employeurs s’évertuent à créer des moyens originaux pour recruter des employés, mais ils n’ont pas beaucoup d’outils pour les fidéliser à l’entreprise. C’est le temps d’entreprendre un virage, mot qui a donné l’élan au Plan V.»

Le Plan V démarre avec une analyse sommaire du personnel et des possibilités de l’entreprise. Viennent ensuite des recommandations sur les cinq besoins indispensables : Vivres (besoins primaires comme le salaire et les avantages sociaux), Véracité (besoin de sécurité, de transparence), Valeurs (besoin d’appartenance, de partager les mêmes valeurs), Valorisation (besoin de reconnaissance par les pairs et l’employeur) et Victoire (besoin de réussite personnelle ou en groupe).

«Qu’est-ce qui a provoqué ce problème généralisé dans l’industrie?», demande Mme Quimper. «Un taux de chômage bas qui donne le choix des emplois, la génération Y et les millénaires qui font souvent passer leurs désirs personnels avant le travail, la vague complexe d’immigration et la sclérose des milieux de travail. C’est fini le temps où un beau souper de Noël, une activité sociale ou une augmentation pouvait retenir les employés. Il est temps de faire un virage pour que les entreprises puissent garder leurs employés et enfin répondre adéquatement aux demandes de leurs propres clients.»

Partager.

Laisser une réponse