Opération Autobus : les automobilistes textent, les camionneurs ne s’attachent pas

0

MONTRÉAL, le 9 mai 2018 – L’Opération Autobus, menée hier par Contrôle Routier Québec, avec l’appui de la Sûreté du Québec, a permis de repérer et de sanctionner des conducteurs de véhicules lourds et de promenade qui utilisaient un téléphone cellulaire au volant ou qui ne portaient par leur ceinture de sécurité.

L’utilisation d’un autocar banalisé permet aux agents d’être surélevés par rapport aux automobilistes, et d’être au même niveau que les poids lourds, faisant en sorte qu’ils peuvent facilement voir les automobilistes qui textent en mettant leur téléphone sur leurs genoux, ou les camionneurs qui tiennent leur cellulaire en main ou ne portent pas leur ceinture de sécurité.

«La plupart des gens, maintenant, utilisent leur cellulaire à la cuisse. En véhicule de patrouille, on voit moins bien en côte à côte donc, à bord d’un autobus, on est surélevé, et on est capable de voir si les gens utilisent leur cellulaire à la cuisse», d’expliquer Marie-Josée Michaud, agente aux relations publiques pour Contrôle Routier Québec.

Le bilan de l’opération, qui a été menée dans la grande région de Montréal et qui a duré environ quatre heures, pour chacun des intervenants responsables, est le suivant :

Contrôle Routier Québec

-Utilisation d’un téléphone cellulaire au volant : 4 constats d’infraction;

-Conduite d’un véhicule sans porter la ceinture de sécurité : 15 constats d’infraction.

Sûreté du Québec

-Utilisation d’un téléphone cellulaire au volant : 14 constats d’infraction;

-Conduite d’un véhicule sans porter la ceinture de sécurité : 3 constats d’infraction.

Ces résultats corroborent les statistiques selon lesquelles l’omission de porter la ceinture de sécurité est un problème plus marqué chez les camionneurs que le fait d’utiliser un téléphone cellulaire au volant. La situation est inversée chez les automobilistes.

La réforme du Code de la sécurité routière prévoit des pénalités beaucoup plus lourdes pour ce type d’infractions.

Jusqu’au 17 mai 2018, qui ne porte pas sa ceinture de sécurité peut recevoir une contravention de 80 $ plus les frais et voir 3 points d’inaptitude inscrits à son dossier. À partir du 18 mai 2018, le conducteur en infraction sera passible d’une amende de 200 $ à 300 $ et de 3 points d’inaptitude.

Jusqu’au 29 juin 2018, un conducteur pris sur le fait en train d’utiliser un téléphone cellulaire alors qu’il est au volant peut recevoir une contravention de 80 $ plus les frais et voir 4 points d’inaptitude inscrits à son dossier. À partir du 30 juin 2018, le conducteur en infraction sera passible d’une amende de 300 $ à 600 $ plus les frais pour une première infraction, et de 5 points d’inaptitude. Lors d’une récidive, l’amende minimale sera doublée et le permis de conduire sera suspendu immédiatement pour 3, 7 ou 30 jours selon s’il s’agit d’une 1re , 2e ou 3e récidive sur une période de 2 ans.

Partager.

Laisser une réponse