Paccar toujours en croissance soutenue

0

Tous les chiffres sont en dollars américains. La maison mère des marques Kenworth et Peterbilt, Paccar, a dévoilé hier ses résultats financiers du premier trimestre de 2019. Tous les voyants sont au vert, chacune des divisions de l’entreprise – ventes de camions, ventes de pièces, services financiers et location à long terme – affichant présentant des hausses substantielles par rapport à la même période l’an dernier, alors que l’on commençait déjà à parler d’un marché en ébullition.

Selon le PDG de l’entreprise, Ron Armstrong, la forte demande à l’échelle mondiale pour les camions des marques Kenworth, Peterbilt et DAF explique en bonne partie la hausse de 15% du chiffre d’affaires, qui atteint les 6,49 milliards $. Les revenus de 639 millions $ sur ces ventes ont été à l’avenant, grimpant de 23% au premier trimestre de 2019 par rapport à celui de l’an dernier.

M. Armstrong se félicite de ces chiffres parce qu’au-delà de la réussite de Paccar, il dit y voir celle de ses clients. «Nos clients font des profits et bénéficient d’une croissance soutenue de la demande de transport de marchandise en Amérique du Nord et du Sud ainsi qu’en Europe », a-t-il déclaré.

La rançon de la gloire, c’est que les horaires de production de l’année 2019 affichent pratiquement tous complet. Heureusement, la chaîne d’approvisionnement tient le coup, selon Preston Feight, vice-président exécutif de Paccar : « Nos fournisseurs nous ont donné un excellent soutien, tant pour ce qui est de la production de camions que des pièces du marché secondaire. »

Les ventes de pièces par les concessionnaires et points de service ont elles aussi connu une montée, de l’ordre de 8%. Selon David Danforth, cette belle tenue est le fruit des investissements consentis par Paccar dans ses centres de distribution, l’accent mis sur la marque TRP et le succès des programmes de commerce électronique. Un nouveau centre de distribution de pièces de 250 000 pieds carrés est présentement en construction à Las Vegas, dans le Nevada. Son ouverture est prévue pour 2020.

La division de financement et de location à long terme Paccar Financial Services a bien fait elle aussi, la croissance y étant de 24% par rapport à la même période l’an dernier.

Investissements en recherche et développement

Pour l’ensemble de l’année 2019, Paccar compte investir entre 320 et 340 millions $ en développement de nouveaux modèles, dans les groupes propulseurs électriques, hybrides, à piles à combustible fonctionnant à l’hydrogène dans les systèmes d’assistance à la conduite et dans la connectivité des véhicules.

Signe que les groupes propulseurs portant l’écusson Paccar gagnent en popularité, le groupe investit dans son usine de moteurs de Columbus, dans le Mississipi afin d’y accroître la capacité de production. On y a fabriqué le 200 000e moteur MX au cours du premier trimestre de 2019.

Partager.

Laisser une réponse